epaisseur parquet

Le Campus
Du côté de chez vous
LM vidéos
Communauté – Forum
Ma Carte Maison
Ma liste de courses
Nous contacter

Terrasse Jardin

Terrasse Jardin

Nos produits Terrasse & Jardin

Tondeuse, tronçonneuse, taille-haie

Nettoyeur haute pression, détergent et accessoire

Terrasse et sol extérieur

Grillage, canisse, panneau, clôture et palissade

Abri, garage, rangement et étendoir

Portail, portillon et clôture de façade (bois, fer, PVC)

Arrosage, pompe et récupérateur d’eau de pluie

Gazon, terreau, serre et entretien du jardin

Outils de jardinage

Salon de jardin, table et chaise

Barbecue, plancha et cuisine d’extérieur

Parasol, tonnelle et voile d’ombrage

Balançoire, maisonnette, trampoline et toboggan

Piscine et spa

Fontaine, bassin et poterie

Eclairage extérieur

Livre terrasse et jardin

Nos conseils

Configurer ma terrasse

Comment poser une terrasse en bois sur lambourdes ?

Bien concevoir son allée

Tout savoir sur les panneaux en bois

Comment installer un grillage ?

Bien choisir sa tondeuse

Vos plus belles maisonnettes

Tout savoir sur les serres

Bien choisir son abri de jardin

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Salle de bains

Salle de bains

Nos produits Salle de bains

Meuble de salle de bains et vasque

Douche

WC, abattant et lave-mains

Robinet de salle de bains

Baignoire

Baignoire balnéo, spa et sauna

Accessoires et miroirs de salle de bains

Accessibilité et sécurité de la salle de bains

Rangement de salle de bains

Carrelage sol et mur

Eclairage salle de bains

Plaquette de parement et brique de verre

Livre salle de bains

Nos conseils

Douche à l’italienne : styles et tendances

Vos réalisations de douche à l’italienne

Bien penser sa salle de bains

Concevoir ma salle de bains en 3D

3 idées pour remplacer sa baignoire par une douche

Tout savoir sur la mosaïque et les galets

Comment poser une paroi dans une douche à l’italienne ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Cuisine

Cuisine

Nos produits Cuisine

Meuble de cuisine

Plan de travail et crédence

Evier et robinet de cuisine

Electroménager, four, hotte, réfrigérateur et plaque de cuisson

Eclairage cuisine et dressing

Poubelle, tabouret et accessoires de cuisine

Carrelage sol et mur

VMC, aérateur et déshumidificateur

Livre cuisine

Nos conseils

Comment poser un robinet d’évier ?

Comment poser un plan de travail en bois ou stratifié ?

Comment installer un évier à poser ?

Concevoir ma cuisine en 3D

Cuisines Delinia : meubles fonctionnels et tendances

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Rangement Dressing

Rangement Dressing

Nos produits Rangement & Dressing

Aménagement placard, dressing et meuble de rangement

Déménagement, escabeau et corde

Etagère et rangement utilitaire

Porte de placard et de séparation

Accessoires de rangement

Livre rangement et dressing

Nos conseils

Réaliser un dressing pour les chaussures

Un dressing pour deux

Bien organiser son dressing

Concevoir mon projet portes de placard sur mesure

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Matériaux Menuiserie

Matériaux Menuiserie

Nos produits Matériaux & Menuiserie

Isolation

Cloison et plafond

Toiture, charpente et bardage

Gros oeuvre

Echelle, échafaudage, brouette et lève-plaque

Etanchéité des murs et sols

Evacuation et traitement des eaux

Façade et rénovation de façade

Fenêtre, porte d’entrée, porte de garage et store banne

Porte coulissante, porte intérieure, escalier et rambarde

Panneau bois, tablette, tasseau, moulure et plinthe

Lambris PVC, lambris bois, parquet et plancher

Livre matériaux et menuiserie

Location de materiel

Nos conseils

Comment poser une porte coulissante à galandage ?

Comment couler une dalle béton ?

Tout savoir sur le médium, l’OSB et les autres bois

Tout savoir sur l’isolation phonique

Comment monter une cloison en plaques de plâtre sur ossature métallique ?

Des idées de portes coulissantes

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Carrelage Parquet

Carrelage Parquet

Nos produits Carrelage, parquet & sol souple

Carrelage sol et mur

Parquet, stratifié et plancher

Lame, dalle et sol PVC

Plaquette de parement et brique de verre

Moquette, jonc de mer et sisal

Tapis et paillasson

Terrasse et sol extérieur

Livre carrelage, parquet et sol souple

Nos conseils

Comment poser des lames ou des dalles PVC auto-adhésives ?

Bien choisir son sol PVC

Tout savoir sur le carrelage de sol intérieur

Bien choisir sa moquette

Comment poser du parquet flottant ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Décoration Eclairage

Décoration Eclairage

Nos produits Décoration & Eclairage

Eclairage extérieur

Luminaire intérieur

Ampoule et LED

Rideau, voilage et vitrage

Tringle à rideaux, barre, rail et câble

Coussin, plaid et pouf

Papier peint, frise et fibre de verre

Store, panneau japonais et store californien

Stickers, cadre, affiche et miroir

Dalle, rosace et moulure de plafond

Tapis et paillasson

Livre décoration et éclairage

Nos conseils

Bien choisir sa barre à rideaux

Bien choisir son rideau ou son voilage

Les parements métamorphosent vos murs

Comment poser un plafonnier ou une suspension ?

Bien éclairer sa maison

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Peinture Droguerie

Peinture Droguerie

Nos produits Peinture & Droguerie

Peinture intérieure

Peinture, lasure et traitement extérieur

Sous-couche et enduit

Produits pour parquet

Restauration et relooking de meuble

Rouleau, pinceau et bâche de protection

Colle, double face et adhésif

Produit d’entretien, insecticide et accessoires de ménage

Etanchéité des murs et sols

Livre peinture et droguerie

Nos conseils

Comment peindre un carrelage mural ?

Comment peindre un meuble en mélaminé ou stratifié ?

Comment restaurer un meuble ?

Comment préparer un mur avant de le peindre ?

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Electricité Domotique

Electricité Domotique

Nos produits Electricité & Domotique

Interrupteur et prise

Tableau électrique

Alarme maison, caméra de surveillance et détecteur de fumée

Motorisation portail et volet, interphone et sonnette

Domotique et objets connectés

Décodeur, antenne TV, parabole et connectique

Rallonge, multiprise, enrouleur et câble électrique

Pile, lampe torche et chargeur

Production d’énergie et de chauffage renouvelable

Livre électricité et domotique

Nos conseils

Comment passer à la TNT HD ?

Comment installer un visiophone ?

Bien choisir ses fils et câbles électriques

Bien choisir son tableau électrique et ses composants

Comment remplacer un interrupteur par un détecteur de présence ?

Tout savoir sur les objets connectés et la domotique

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Chauffage Plomberie

Chauffage Plomberie

Nos produits Chauffage & Plomberie

Ventilateur, climatiseur, rafraîchisseur d’air et pompe à chaleur air air

Chauffe-eau et ballon d’eau chaude

Radiateur, sèche-serviettes, chaudière, régulation et climatiseur

Poêle à bois, poêle à granulés et cheminée

VMC, aérateur et déshumidificateur

Radiateur soufflant, chauffage d’appoint, radiateur bain d’huile et poêle à pétrole

Production d’énergie et de chauffage renouvelable

Traitement de l’eau et adoucisseur

Circuit d’alimentation en eau

Evacuation des eaux usées

Equipement WC et accessoires de robinet

Raccordement au gaz

Livre chauffage et plomberie

Nos conseils

Comment changer un siphon ?

Comment raccorder un lave-vaisselle ou un lave-linge ?

Comment réparer une fuite d’eau ?

Comment démonter et remonter un radiateur eau chaude ?

Bien choisir son raccord

Tout savoir sur la climatisation

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Quincaillerie Sécurité

Quincaillerie Sécurité

Nos produits Quincaillerie & Sécurité

Quincaillerie du meuble

Quincaillerie de la porte

Quincaillerie de la fenêtre

Boite aux lettres, profilé, ferronnerie

Sécurité, serrure et coffre-fort

Etagère et rangement utilitaire

Cheville, vis, clou et boulon

Déménagement, escabeau et corde

Livre quincaillerie et sécurité

Nos conseils

Bien choisir son escabeau

Tout savoir sur les rangements utilitaires

Comment poser un judas ou un entrebâilleur de porte ?

DIY : Customiser une étagère utilitaire

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Outillage

Outillage

Nos produits Outillage

Outillage électroportatif

Outillage spécialisé

Matériel et aménagement de l’atelier

Location de materiel

Outillage à main

Protection du bricoleur

Machine d’atelier

Livre outillage

Nos conseils

Bien choisir son coupe-carrelage

Tout savoir sur la soudure à l’arc

Tout savoir sur le travail du bois

Bien choisir son échelle ou son échafaudage

Bien choisir son perforateur

Tous nos conseils

Toutes nos vidéos

Etapes
1
2
3

Une fois posé, il est difficile de différencier leparquet contrecollé ou massif . Pourtant ils possèdent chacun des caractéristiques différentes.
Il est composé à  100% d’ une seule essence de boisnoble. Sa durée de vie est excellente. Il peut être collé ou cloué sur lambourde. Bien entretenu, un parquet massif peut atteindre les cent ans !
Il est composé de 3 couches de bois : une couche de contreparement qui se situe contre le sol, une couche intermédiaire ou âme centrale et, en surface, une couche d’usure ou parement. Si les 2 premières couches sont généralement composées de résineux ou de bois aggloméré, la couche d’usure est, elle, faite de bois noble. 
Bon à savoir: c’est l’épaisseur la couche d’usure qui détermine la qualité et la durée de vie de votre parquet contrecollé ou massif.
La dimension de votre pièce a une incidence sur le choix votreparquet:
Pour les grandes pièces: Il est conseillé d’installer du parquet contrecollé. C’est aussi le cas des pièces avec un grand écart de température, où le contrecollé tiendra mieux dans le temps. Pour les pièces avec de petites surfaces: Le parquet flottant y trouvera moins de contraintes et s’y adaptera d’autant mieux que la température y est normale et peu variable.
Le choix de la pièce est déterminant car, en plus des critères esthétiques et votre préférence pour des teintes plutôt brunes ou claires, c’est de son utilisation (fréquence, humidité, etc.) que dépend le choix du parquet :
Pour une pièce très fréquentée , il est conseillé d’opter pour un parquet haute-résistance. Le bois de chêne est considéré comme un des bois les plus robustes, mais de nombreuses essences de qualité, comme l’érable, peuvent vous permettre d’allier style et durabilité.  Pour une pièce humidecomme la salle de bain, on préférera installer un parquet avec du bois exotique, généralement imputrescible (qui ne pourrit pas) comme le teck, le mélèze d’Europe, le robinier (faux acacia) où l’ipé par exemple.
Il existe deux types de finitions, les parquets massifs et contrecollés peuvent être vernis (brillant ou mat) et huilé.
Parquet verni (ou vitrifié): que votre parquet soit massif ou contrecollé, l’entretien est simple s’il est verni (c’est généralement le cas pour les contrecollés). Il suffit en effet de le nettoyer avec une serpillère et un produit ménager adapté. Un parquet vitrifié est souvent plus sensible aux rayures alors pour effacer les traces d’usure et lui donner un aspect neuf, il vous suffira de le poncer légèrement puis d’appliquer une nouvelle couche de vernis.  Parquet huilé: il est recommandé de les huiler environ 2 fois par an. C’est un traitement qui imprègne en profondeur et pas seulement en surface. La finition huilée est préconisée pour mettre en valeur les bois bruts.
Il existe deux types de pose, que vous choisissiez un parquet massif ou contrecollé :la pose à coller ou la pose flottante.
Le parquet à coller: ce type de pose demande du temps, mais assure une meilleure isolation phonique. Il est particulièrement indiqué si vous avez un chauffage au sol. Il s’adapte également parfaitement sur un sol en carrelage ou en bois.  Le parquet flottant: le parquet flottant n’est pas fixé au sol, il est simplement posé. Ce type de pose est simple, rapide et économique à mettre en place (surtout dans la version à clipser). La pose flottante convient mieux à des pièces de petites superficies. 
Bon à savoir: il existe également une pose clouée, généralement adaptée aux parquets massifs. Plus longue à mettre en place, elle offre une durabilité optimale. 
Plutôt loft chic ou campagne authentique ? Bois blond ou teinte mat ? Les dizaines d’essences disponibles offrent l’embarras du choix et du style. 
Pour donner une personnalité à votre parquet et votre pièce, il est possible de jouer avec le type de lames et leurs formats.
Des lames longues de 180 à 220 cm: idéales pour les pièces aux grandes dimensions et pour des poses droites. Des lames courtes de 30 à 120 cm: parfaites pour venir s’insérer dans les pièces les plus petites. Des lames au format spécifique: c’est le cas des bâtons rompus, des dalles ou du point de Hongrie. Ces formats insolites reviennent à la mode et donnent un style unique à votre intérieur.
Bon à savoir: généralement le parquet accompagne la lumière d’une pièce, les lames se posent donc verticalement par rapport à la source de la lumière. 
Outre le format de vos lames, vous pouvez jouer sur le style de votre parquet grâce à quelques astuces :
La teinte: chaque essence de bois propose un coloris unique. Il est même possible de blanchir son parquet (avec de l’eau oxygénée, de la lasure spéciale ou de la cire blanchissante). La finition: brut, huilé ou vitrifié (vernis), ces différents types de finitions offrent de jouer un peu plus sur les teintes et le rendu final.  Les nœuds: ils servent de motifs naturels pour un parquet unique. Les chanfreins: ces biseaux mettent en valeur la largeur des lames. Ils permettent de jouer sur l’effet « planche de bois » quand ils sont sur leur longueur, ou d’amplifier l’effet « lame de parquet » quand ils se répartissent sur les 4 côtés des lames.
Bon à savoir: le parquet multifrise  (où chaque lame de bois comporte plusieurs frises) est idéal pour les petites pièces car il donne l’illusion d’agrandir l’espace.

Conditions générales de vente
Politique de données personnelles
Mentions légales
Contact

Recrutement
Fondation Leroy Merlin
Développement Durable
www.leroymerlin.com
www.adeo.com

Retrouvez idées et conseils en vidéos pour tous vos projets et envies !
Echangez idées et astuces avec la communauté
Profitez de services pour vous accompagner dans vos projets.
Suivez les conseils de nos nombreux guides spécialisés.
Trouvez vos réponses ou posez vos questions à nos conseillers.
Authentique et chaleureux, épuré et moderne, le parquet s’adapte à tous les styles et offre chaleur et confort à chaque pièce de la maison. En plus des parquets en bois massifs, il existe aujourd’hui une foule de nouveaux revêtements imitant le bois qui élargissent la palette de choix ! Massif ou contrecollé ? Leroy Merlin vous conseille pour choisir le style de parquet qui vous convient…
Pour visionner cette vidéo, vous aurez besoin d’installer Flash Player :
Pose & installation à domicile Le service Pose et installation à domicile de Leroy …
Financement Nous vous proposons des financements adaptés à chacu…
Financement Nous vous proposons des financements adaptés à chacu…

epaisseur parquet

#1écrit parSchneider

about 1 month ago

#2écrit parCBM

about 1 month ago
Email (requis, mais ne sera pas publié)
Flux RSS XHTML 1.1 En haut [Mystique theme]
Copyright © 2017 Le blog du parquet [Centre Bois Massif 2012]

Comment bien choisir son parquet chêne massif.
Voilà, c’est décidé ! Chérie, on va mettre un parquet en chêne massif ! Oui mais… lequel ?
Au delà de la qualité de sa fabrication, de son origine, de son bilan carbone (les parquets chinois que vous trouvez dans les grandes surfaces de bricolage ou chez les revendeurs internet ont fait un demi-tour du monde en container, sans compter les acheminements par camions avant et après), il y a certaines règles et certains principes à respecter.
Chérie, t’inquiète pas, j’ai trouvé un super site où tout est expliqué !
Parquet trio premier choix avec aubier
Aujourd’hui la qualité des colles a connu une telle évolution qu’il est très facile de coller un parquet. De plus, on bénéficie des qualités d’isolation sonore des colles. Nos colles sont sans solvant, sans aucun C.O.V, sans isocyanates et nos petites dernièresl’AB1300oul’AB2000est sans mercure et sans aucuns métaux lourds ! On peut donc poser et coller sainement un parquet chêne sur tous types de surface : chape, carrelage, panneaux OSB etc…
Seuls la terre cuite huilée et le marbre vont véritablement poser problème.
La pose collée s’impose donc facilement pour la plupart des chantiers, et bien sûr pour 90% des chantiers de rénovation, puisque la réservation au sol est souvent insuffisante.
La pose clouée est néanmoins encore très prisée par les puristes, en utilisant des lambourdes (en chêne pour moins de grincement, mais les autres essences peuvent bien sûr convenir) et désormais, on isolera entre les lambourdes afin de réduire les résonances.
Cette pose est plus difficile à réaliser qu’une pose collée, et s’adresse davantage à des professionnels ou bien à des bricoleurs confirmés.
Comme on le voit, vous jugerez souvent que la pose collée est la plus facile et la plus adaptée, cela n’empêchant pas qu’une pose clouée reste une très bonne pose et de qualité.
Ah ! Tu vois ! je t’avais dit qu’il fallait le coller !
Oui bon allons-y pour la pose collée, mais quelle largeur va-t-on choisir ?
Nous allons d’ailleurs à ce sujet vous proposer bientôt sur le site un parquet massif spécial en 3 plis massifs croisés qui sera certes plus cher, mais qui ne bougera jamais dans le temps, et ce en 200mm de large voire un peu plus… Si cela vous intéresse, contactez-nous, il n’est pas encore sur le site, mais nous le produisons déjà.
Nouvelle exception à tout cela, nos fameuxTrio ,DuoetQuintetqui eux sont des parquets extrêmement stables car composés de 2 ou 3 lames en largeur. Prenez un Trio par exemple, sa largeur est de 195mm, eh bien il est 3 fois plus stable que n’importe quel parquet monolame.
C’est un des autres grands avantages de nos parquets multilames.
Bon ben chérie, on n’a plus qu’à choisir !!
J uste une petite précision, avant de nous quitter.
Vous le savez, nous pouvons reprendre tout cela avec vous au téléphone, et personnaliser ces conseils sur notre ligne directe qui vous est réservée : 02 48 606 607 !
A très vite pour un nouvel article qui vous expliquera comment s’y retrouver dans tous les choix de parquets proposés (PR, RT1, RT2, RT2N etc…)
Bonjour d’abord félicitation pour vos explication vous été pas la que pour vendrej ai un projet s’allonge et salle a manger actuellement 2 couches de carrelages plus chap. A virer maison des années 1970 pour moi le hiver j ai les pieds gelais d on refaire une chap. Sur isolant polyester de 20 mm puis collage chêne massifié non? 14mm mais vous ne dite épaisseur d usure et qu’elles le plus dur fini verni brisant à se niveau j ai un budget qui va de sois a j’oublier environ un mètre soixante von longueur la cuisine merci
Bonjour,
Sur votre isolant de 20mm, vous ne pouvez pas coller directement votre parquet. Vous devez couler une chape par dessus pour avoir un support dur, plan et propre et ensuite effectuer la pose de votre parquet massif 14mm en pose collée. Sur nos parquets massifs d’épaisseur 14mm, vous avez 6mm d’épaisseur d’usure. Vous avez deux options pour protéger correctement votre parquet :
– Soit vous optez pour un parquet massif directement huilé usine (deux couches d’huile + séchage UV) :http://www.parquet-chene-massif.com/parquets/parquets-huiles-c19.html
– Soit vous optez pour un parquet brut et vous réalisez votre finition sur chantier :http://www.parquet-chene-massif.com/parquets/parquets-bruts/
N’hésitez pas à nous appeler au 02 48 606 607 afin que nous puissions parler plus en détails de votre projet !

epaisseur parquet

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir son parquet
Pose
Entretien et rénovation
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les astuces
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Trouver un pro
Tous les experts
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cet article.
Nous avons les réponses à vos questions !
Un guide clair et complet de 128 pages rédigé par nos experts.
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
Contrairement auparquet
flottantoustratifié ,
leparquet massifest
le parquet traditionnel par excellence. Sa
structure en bois massif est composée d’une seule essence de bois.
Le parquet massif est souvent vendu brut, parfois
huilé
ouvitrifié
( verni ,
c’est la même chose) en usine.
Tous les bois peuvent être traités en parquet,
mais tous ne sont pas forcément demandés ni travaillés par les
fabricants. Les essences de bois les plus courantes aujourd’hui
sont :
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
Le parquet massif peut être divisé en trois
familles différentes :
Opter pour un parquet massif, c’est choisir le
parquet traditionnel :
Le prix du parquet massif varie de 50 à 150 € selon les essences de bois et les finitions :
Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
fabricant de matériaux à base de plâtre (plaques, doublages, plafonds, carreaux,
|conseiller placo
installation,dépannage,toutchauffage,vmc,isolation
|de châteauvillain jc leblancs.a.s. energie@
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Vos questions sont entre de bonnes mains

epaisseur parquet

Quelle épaisseur de parquet prévoir?
Ce sujet comporte 5 messages et a été affiché 11.717 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 100
De :Arras (62) (62)
Ancienneté :+ de 11 ans
quelle épaisseur de parquet prévoir?
Bonjour

nous faisons construire et le constructeur a besoin de connaitre l’épaisseur duparquetque nous allons mettre dans le séjour pour qu’il soit au meme niveau que lecarrelagede la cuisine et du couloir contigu.

Quelle épaisseur prévoir?

D’apres ce que je vois, le stratifié fait 8 à 10mm, auquels il faut sans doute rajouter l’épaisseur d’un revetement isolant.

Le vrai parquet fait 15 à 23mm maxi?

On hésite entre les 2. L’inconvénient du vrai parquet, outre le cout, est qu’il faut le vernir ou vitrifier ou huiler; et refaire cette opération au bout de quelques années.

Avec le stratifié, on change tout… C’est moins cher, facile à poser mais est-ce aussi résistant?

Bref que choisir et surtout quelle épaisseur prévoir?

merci
Ne vous prenez pas la tête pourune fourniture ou pose de parquet… Allez dans la section devis parquet du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de poseurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les poseurs, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-26-devis_parquet.php
Messages :Env. 300
De :Luxembourg
Ancienneté :+ de 10 ans
Moi j’ai demandé une hauteur de reserve de 12mm pour du stratifié.Entre 3/5mm pour la sous-couche + 8/10mm d epaisseur de parquet.
Messages :Env. 5000
De :Bzh (22) (22)
Ancienneté :+ de 11 ans
Pour du parquet à coller, prévoir 16 mm (14 mm pour le parquet et 2 mm pour la colle).

Le mieux c’est quand même d’avoir fait son choix avant l’intervention du carreleur ; tu lui donnes un échantillon du parquet et il se démerde.
Messages :Env. 7000
Dept :Rhone
Ancienneté :+ de 11 ans
comme ta677 : 12 mm de prévu car j’ai choisit du stratifié (8/9 mm de stratifié + 3 mm de sous-couche)

a mon avis, il faut au moins que tu te décide entre du vrai parquet et du stratifé, c’est pas du tout les mêmes épaisseurs (ni les mêmes prix )
Messages :Env. 6000
Dept :Bouches Du Rhone
Ancienneté :+ de 11 ans
Dans tous les cas, stratifié ou naturel, le parquet c’est super fragile et il faut y faire tres attention. Les deux s’abiment. Sur le parquet naturel, ca se patine, ca donne presque un cachet, sur le stratifié par contre des que tu le rayes c’est moche et irrémédiable.

J’adore le parquet c’est tres joli, chaleureux, mais j’ai tellement été dégouté par toutes les rayures que j’en reviens.
En cache depuis le samedi 25 mars 2017 à 15h07

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 638 membres et aux 4 339 567 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

0.167

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  Enlever un ragréage/avant parquet flottant  »
Discussion lancée par- 2 réponses
«  Tolérance planéité parquet collé  »
Discussion lancée par- 3 réponses
«  Couleur peinture avec un parquet MERBAU  »
Discussion lancée par- 5 réponses
«  Besoin d’avis pour parquet  »
Discussion lancée par- 5 réponses
«  Pose parquet et découpe en arrondi – et les plinthes ?  »
Discussion lancée par- 4 réponses
«  Besoin d’avis sur un probleme urgent je suis dedans(edit)  »
Discussion lancée par zizitop62 – 19 réponses
«  Parquet neuf qui craque  »
Discussion lancée par rougecode – 3 réponses
Devis pose parquet
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Quel parquet choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

epaisseur parquet
0.811.623.424 Un devis ? Un conseil ? Appelez-nous !

Retour

Conseils parquet
Qu’est-ce qu’un parquet massif ?

Choisir un parquet ou un plancher pour votre terrasse n’est pas si simple… Pour quel usage ? Quel type de pose ? Quel entretien ? Pour vous aider dans votre projet, Décoplus Parquets a conçu un guide d’achat et des outils pédagogiques pour vous aider à bien choisir.
Prix bas 100% garantiSi vous trouvez moins cher, Decoplus s’engage et vous rembourse 2 fois la différence
Livraison expressEn moins de 4H… ou quand vous le voulez, c’est vous qui choisissez !
Disponibilité immédiate de tous nos produitsDes centaines de références, et des milliers de mètres carrés vous attendent…
Bénéficiez d’une TVA à 10% En faisant poser votre parquet par un professionnel
Une gamme de service Pour vous les professionnels
Facebook Twitter Pinterest Devenez fan de décoplus
© 2015 Décoplus parquet. Tous droits réservés Plan du site F.A.Q Mentions légales C.G.V
Tous nos prix sont affichés enHTdans la mesure ou nos produits peuvent faire l’objet d’un double taux de TVA. Les prix TTC sont accessibles sur l’icône »iTTC ». Notre clientèle historique étant professionnelle, nous souhaitons que les clients disposent d’une base de comparaison saine et fiable.
Choisir un parquet n’est pas si simple…Pour quel usage ? Quel type de pose ? Quel entretien ?… Pour vous aider dans votre projet, Décoplus Parquets a conçu un guide d’achat et des outils pédagogiques pour vous aider à bien choisir.
Le parquet massif est  le parquet traditionnel par excellence connu depuis l’origine et dont Decoplus Parquet est le spécialiste.
Durable et très résistant, le parquet massif est de loin un choix synonyme d’investissement, tant pour le confort qu’il procure, que pour la valeur qu’il donne à votre habitation.
Sa structure en bois massif est composée d’une seule variété de bois. Les lames du parquet massif sont issues à 100% du tronc de l’arbre de l’essence choisie. Elles ne résultent donc pas d’un assemblage mais de la simple mise au format souhaitée d’un bloc de bois. Traitées en usine, usinées et séchées, elles sont adaptées pour une utilisation en milieu domestique. Ces traitements et un taux d’humidité entre 8% et 12% permettent donc la conservation durable du bois dans les zones de grand trafic (la cuisine, la salle de bain, etc) selon que l’essence soit adaptée ou non à une utilisation dans un environnement humide.
Le parquet massif permet une grande liberté de choix quant à :
L’épaisseur de la lame (et donc de la couche d’usure ) :
On appelle couche d’usure l’épaisseur de bois se situant au dessus du système d’ emboîtement. Le parquet massif peut être divisé en 3 catégories selon l’épaisseur :
– Le parquet traditionnel : plus de 20 mm d’épaisseur. Pose clouée sur lambourdes, sur panneaux porteurs, sur solives. Couche d’usure comprise entre 6 et 7 mm.
– Le parquet massif mince à emboîtement : 12 à 15 mm d’épaisseur. Pose collée directement sur chape ou sur un isolant adapté. Couche d’usure comprise entre 4 et 5 mm.
– Parquet massif fin : 8 ou 10 mm d’épaisseur. Pose collée sur le support, il est souvent brut et sera fini directement sur le lieu de pose. Couche d’usure comprise entre 1 et 3 mm.
Plus un parquet sera épais, plus de fois il pourra être rénové.
A noter : compter entre 1 et 3 mm de désépaississement par rénovation.
L’essence de bois:
Le parquet massif hérite de toutes les propriétés originales du bois dont il est issu : veinage, grain, texture, couleurs, oxydation et variations de couleurs dans le temps…
Les dimensions des lames de parquet :
– Les lames larges et XXL sont la grande tendance du moment. De 150 mm à 250 mm de large , ces parquets XXL mettent particulièrement en valeur les grands espaces à vivre mais conviennent aussi aux surfaces plus réduites. Les lames larges et extra larges révèlent toute la beauté et les aspérités du bois sur votre sol.
– Les lames de largeurs classiques (jusqu’à 120 mm de large) conviennent aussi bien aux grandes qu’aux petites surfaces et offrent un rendu plus traditionnel.
– Les parquets à lames longueurs fixes créent quant à elles une ambiance rythmée et raffinée : ils permettent de former des motifs de pose tels que la coupe de pierre, les bâtons rompus, etc.
– Les parquets à lames longueurs variables sont les plus courants: c’est un mélange aléatoire de plusieurs longueurs souvent proportionnelles à la largeur de la lame. Plus les lames de parquets sont larges, plus leur longueur maximale sera importante. Ces parquets créent une ambiance plus traditionnelle et impose le motif de pose le plus courant dit « à l’anglaise ».
Les finitions  :
Parquets vieillis, teintés, sciés, martelés, sablés, parquets huilés, vernis, cirés… Il existe aujourd’hui une large gamme de procédés de plus en plus élaborés qui permettent une immense palette d’effet déco. Ce type de parquet est dans la plupart des cas livré prêt à poser. Certaines finitions nécessitent parfois un léger traitement protecteur avant utilisation. Les parquets bruts offrent quant à eux, la possibilité de personnaliser son sol en faisant soi-même ses mélanges de teintes et de finitions. Le parquet devient alors unique.
La technique de pose :
– Pose collée (la plus répandue) : les lames du parquet sont emboîtées et collées les unes aux autres puis directement collées sur le support ou sur un isolant, parfois obligatoire en immeuble collectif,  lui-même collé au support.
– Pose clouée : avec une épaisseur d’au moins 20 mm, le parquet massif peut être cloué sur des lambourdes.  Ces pièces de bois utilisées comme support de lames à parquet sont placées parallèlement, à un écartement régulier, au-dessous du parquet pour fixer celui-ci. C’est la pose traditionnelle par excellence des planchers en bois.
La pose du parquet massif peut nécessiter l’intervention d’un professionnel.
Choisissez une pièce de base pour vous aider à dessiner la vôtre.Tirer les points pour ajuster la taille de la pièce.
Style de pièces :zoom out zoom in reset workspace

epaisseur parquet

Editer l’article

Administration

Connexion

Créer mon blog

<< Le parquet – Partie I : Présentation…

Le parquet – Partie III :Le… >>
4 mars 2006
6
04
/ 03
/ mars
/ 2006
09:09

Le parquet – Partie II :Le parquet cloué

Le document de référence est le DTU 51-1 (NF P 63-201-1)
Ce type de mise en œuvre s’adresse aux lames à parquet en bois massif d’une épaisseur minimale de 16 mm.
La pose clouée sur lambourdes ou solives.
La pose du paquet peut débuter lorsque les conditions de mise en œuvre sont réunies et que les précautions avant pose ont été prises.
Lorsqu’on envisage la pose d’un parquet massif, il faut savoir être patient et attendre que toutes les conditions soient réunies pour garantir la réussite de l’ouvrage. Faute de quoi, la sanction sera malheureusement inévitable et souvent lourde de conséquences.
Dans la mesure du possible, il est préférable que les lames de parquet soient orientées dans le sens de la lumière dominante ou parallèlement à la longueur de la pièce. Dans le cas d’un plancher traditionnel lambourdes sur solives, il convient donc de le prévoir dès la conception du plancher, car généralement, les solives sont posées dans le sens de la largeur de la pièce, ce qui nécessite la pose d’un premier lit de lambourdes puis de contre-lambourdes ou lambourdes de second lit, de telle sorte que le parquet soit posé dans le sens long de la pièce.
Lorsque la lumière dominante provient de la façade la plus longue, les lames peuvent être posées perpendiculairement à la longueur de la pièce, donc parallèlement aux solives ce qui nécessite la pose d’un lit de lambourdes. Il convient donc de prévoir ces dispositions avant même la pose des solives afin de ménager la réservation nécessaire pour que le parquet fini soit au même niveau que les revêtements de sol des autres pièces.
Il en est de même si le parquet est fixé directement sur les solives, mais ce type de pose implique que celles-ci soient rigoureusement de niveau et alignées, puisqu’il n’y a pas de possibilité de calage. De même, l’entraxe de pose des solives, doit tenir compte de l’épaisseur du parquet choisi.
La largueur usuelle des lambourdes est de 80mm. Dans le cas où elles reposent sur support continu, leur largeur minimum peut être de 40mm si la pose est faite à l’anglaise, à coupe de pierre ou à coupe perdue, 50mm dans le cas où les joints sont posés sur les lambourdes et 70mm si la pose est à bâtons rompus ou à point de Hongrie.
Pour des lambourdes de largeur 80mm, l’épaisseur minimum généralement admise est de 20mm sur support continu, 25mm pour une pose des supports avec entraxe maximum de 350mm, 32mm pour un entraxe de supports compris entre 350 et 450mm et 52mm pour un entraxe de supports compris entre 450 et 600mm.
Lorsqu’elles sont nécessaires, les cales sont considérées comme étant des supports.
Dans les pièces à usage courant, l’entraxe de pose des lambourdes doit être au maximum de :
– 450 mm pour des lames en bois massif d’épaisseur 23 mm.
– 300 mm pour des lames en bois massif d’épaisseur 16 mm.
Dans les lieux de passage important, il est conseillé de diminuer cet entraxe de 100 mm.
Elles peuvent être posées flottantes ou fixées.
Elle est particulièrement bien adaptée aux surfaces planes, pour lesquelles ce type de pose qui désolidarise le parquet de son support, est conseillée.
La pose flottante est la solution optimale, lorsque le support est une dalle béton récente ou, au rez-de-chaussée d’une construction et plus généralement, lorsqu’il y a un risque de remontée d’humidité et que la pose d’un film étanche est nécessaire. De plus, cette solution permet d’améliorer le confort acoustique en interposant un isolant entre le support et les lambourdes.
Un film étanche polyéthylène est étalé au sol en recouvrant largement les lés (une trentaine de centimètres) et en effectuant des relevés en périphérie des pièces, le long des murs. Un feutre bitumé peut également être employé.
Dans ce cas, il est conseillé de choisir des lambourdes le plus large possible avec un minimum de 80 mm, qui sont posées sur une bande de matériau résiliant.
Les isolants admis sont : Les panneaux de fibres asphaltés, les bandes caoutchoutées, les thibaudes et le liège.
Tracer l’emplacement des lambourdes avec un cordeau à poudre, pour l’ensemble de la pièce.
Il peut être nécessaire de caler les lambourdes pour rattraper des inégalités du support ou permettre le nivellement. Les cales de dimensions minimales 100 x 100 mm, sont soigneusement fixées sous les lambourdes et reposent sur l’isolant. Les lambourdes doivent reposer sur trois appuis au moins.
Il convient de repérer et de démarrer au point le plus haut qui servira de repère. Caler parfaitement de niveau la première lambourde. Les lambourdes placées le long des murs, sont positionnées en laissant un jeu de 20 mm.
Lorsque toutes les lambourdes sont en place, alignées de niveau, leur position peut être provisoirement maintenue en clouant partiellement des liteaux perpendiculaires.
Il peut être nécessaire de ménager des passages de gaines ou câbles en contre-parement des lambourdes.
Avant la pose du parquet, un isolant peut être posé entre les lambourdes. Il n’est pas permis d’utiliser des isolants en granulés ou en poudre entre des lambourdes posées flottantes.
La fixation peut être clouée, scellée ou collée.
–    Pose clouée.Les lambourdes sont clouées sur les solives, à raison d’une fixation par solive. Les lambourdes doivent reposer sur trois appuis au moins. Les joints doivent obligatoirement reposer sur une solive et être décalés d’une rangée à l’autre. La fixation par pistoscellement n’est admise que pour des lambourdes en Chêne.
Les solives métalliques sont fixées par pistoscellement, vissage, boulonnage ou par attaches métalliques.
–    Pose sur support ciment ou béton.Sur ce type de support, la fixation par pistoscellement n’est pas permise. Par contre la fixation par vis et chevilles est possible.
Les tolérances de planéité du support sont de 5 mm sur une règle de 2 mètres avec un maximum de 1mm sur 20 centimètres.
-Fixation par collage :Les lambourdes sont fixées directement au sol ou par l’intermédiaire de cales si le nivellement est nécessaire. Lambourdes et cales sont encollées sur toute leur surface.
– Fixation au ciment ou au plâtre :Les rives des lambourdes doivent être lardées de pointes et le scellement doit être fait sur toute leur longueur et de chaque côté par un relevé enforme de solin.
La fixation par scellement, surtout employée en rénovation, apporte beaucoup d’eau. Il est donc recommandé de laisser un délai de séchage suffisant avant d’entreprendre la pose du parquet.
Il convient de penser à pratiquer sur la face inférieure des lambourdes, les découpes nécessaires au passage des canalisations et câbleries.
Il est utilisé dans certains cas, pour rattraper une réservation importante ou pour adapter le sens de pose du plancher. Les lambourdes des deux lits sont placées au même entraxe de pose.
Tracer leurs emplacements avec un cordeau à poudre, pour l’ensemble de la pièce. Il convient de repérer et de démarrer au point le plus haut qui servira de repère. Caler parfaitement et fixer de niveau la première lambourde. Les lambourdes placées le long des murs, sont positionnées en laissant un jeu de 20 mm.
Pratiquer de la même manière pour caler et fixer de niveau les deux lambourdes de bordure, de telle sorte qu’elles soient parfaitement alignées avec la lambourde de référence. Vérifier l’alignement et le niveau en plaçant une règle perpendiculairement aux solives et en la déplaçant en plusieurs points.
Poser et fixer les lambourdes intermédiaires en les calant de telle sorte qu’elles viennent en contact avec le dessous de la règle. Les lambourdes sont posées en décalant les joints d’une rangée à l’autre. Les cales peuvent être en bois dur feuillu, résineux ou en contreplaqué, elles doivent pouvoir être fixées de manière efficace et durable. Le calage ne doit pas être composé de plus de trois éléments superposés.
Pour une pose clouée, elles doivent être en bois massif. Les épaisseurs courantes sont 16, 21 ou 23 mm et les largeurs comprises le plus souvent entre 70 et 190 mm. Les lames larges sont déconseillées dans les locaux présentant un risque de variation importante d’humidité.
Le principal critère de choix d’un parquet est l’usage qui en sera fait et qui dépend du local et de la fréquence de passage. Il convient également de prendre en compte la situation du parquet et par exemple de ne pas choisir une essence tendre pour une pièce donnant directement sur l’extérieur, afin d’éviter les risques de rayures et autres dégradations dues à l’apport de sable et gravillons sous les chaussures.
Il convient donc de se rapprocher du tableau(voir n° précédent)pour effectuer les choix de l’essence de bois en fonction de sa dureté. On peut y ajouter les essences de bois très durs de classe D comme : Le Cabreura, le Doussié, l’Ipé, le Jatoba, le Merbau, le Wengé, l’Angélique, le Bubinga, l’ébène, l’Olivier, le Cumaru, le Sucupira.
Le choix de l’essence est également fonction de l’esthétique recherchée. Il existe une grande variété de teintes entre les essences de bois, allant des bois très clairs comme le hêtre aux bois très foncés comme le Merbau.
Un bois clair agrandit la pièce alors qu’un bois foncé tant à la rétrécir.
Il faut également prendre en compte les rayons ultraviolets qui uniformisent et foncent la teinte des bois.
La perspective de la pièce qui reçoit le parquet peut être modifiée en fonction du sens de pose du parquet, de la longueur et de la largeur des lames et du mode de pose.
Conseils de mise en œuvre des lames.
N’ouvrir que les paquets nécessaires pour débuter la pose, les autres seront ouverts au fur et à mesure de l’avancement.Il convient de commencer la pose des lames le long d’un mur, le chant rainuré côté mur.
Un jeu de dilatation de huit à dix millimètres doit être ménagé entre les lames et les murs périphériques en plaçant des cales à intervalles réguliers.
Dans le mode de pose de joints à coupe perdue, les joints d’extrémités de lames ne posent pas obligatoirement sur une lambourde, mais ils doivent être décalés de 2 à 300 mm d’une rangée à l’autre.
Dans les autres modes de pose, à coupe de pierre, à bâton rompu ou à point de Hongrie, les joints et coupes de lames doivent reposer sur les lambourdes.
Il convient de prendre le plus grand soin à l’emboîtement des lames qui doivent être posées jointives.
Le plus souvent, l’emploi d’un maillet ou d’un marteau est nécessaire au tassement des lames successives. Afin de ne pas les endommager, il est conseillé d’utiliser une chute de lame comme cale martyr. Taper sur toute la longueur de la lame et en bout.
Lorsque la lame est correctement placée, il faut la clouer sur les solives, à raison d’une pointe par solive.
La pointe est enfoncée de biais, dans l’angle de la languette. On parfait l’enfoncement au chasse-pointes.
Le plus souvent, on utilise des pointes tête homme de 50 mm. Certains compagnons conseillent l’utilisation de pointes tête plate. Ce mode de clouage est plus délicat, car il nécessite de chasser correctement la tête du clou dans l’angle de la languette sans la casser. Il présente l’avantage que, contrairement à la pointe tête d’homme qui « fait sa place » dans le bois au bout de quelques années en occasionnant des grincements, la tête plate ne pénètre pas dans le bois et maintient plus fermement les lames sur leurs supports.
La dernière lame est recoupée de largeur si nécessaire, toujours en prévoyant un jeu de huit ou dix millimètres, posée et serrée en faisant levier le long du mur. On a d’autre choix que de la fixer sur le dessus, en prenant soin de la clouer le plus prêt possible du mur, afin que les têtes de clous soient cachées par la plinthe.
Une fois la pose du parquet terminée, ne pas oublier d’ôter les cales de jeu avent de poser les plinthes qui finiront le travail et cacheront les jeux périphériques.
Le parquet brut nécessite un ponçage avec une ponceuse large, en plusieurs passes, avec des abrasifs au grain de plus en plus fin.
Selon le type de support, les plinthes sont clouées, vissées ou chevillées, mais maintenant on utilise fréquemment le mastic colle à la pompe.
IMPORTANT : Laissez le parquet se stabiliser à la température et à l’hygrométrie de la pièce pendant quelques jours(au moins unesemaine) , suivant l’époque de pose, avant de procéder à sa finition de surface.
Photo : Parqueterie Berrichonne – Chêne grand large
Pour le protéger, le parquet en bois massif doit recevoir une finition de surface, mais il peut être préalablement teinté. Traditionnellement, le parquet est ciré, mais il peut également être huilé, verni ou vitrifié.
Dans la mesure ou le choix est fait d’un revêtement filmogène étanche, il conviendra de vérifier la présence d’un pare-vapeur sous le lambourdage ou sous les solives, ou de ventiler la sous-face du parquet, afin que la vapeur d’eau provenant des pièces de l’étage inférieur ne soit piégée dans le bois des lambourdes ou des lames ou même dans l’isolant.
Le parquet – Partie I : Présentation générale
Le parquet – Partie III :Le parquet collé – Le parquet en pose flottante
Habitat durable et construction bois : réalité des performances et fantasme de la facilité
Published by Boisphile


dans
Le Parquet

commenter cet article

<< Le parquet – Partie I : Présentation…

Le parquet – Partie III :Le… >>

Habitat durable et construction bois : réalité des performances et fantasme de la facilité

Les aménagements de combles

Abaques de solivage

La MOB (partie I)

La MOB (partie II)

La MOB (partie III)

La MOB (partie IV)

Les bonnes adresses de Boisphile – I – Les industriels

Les bonnes adresses de Boisphile – II- Les constructeurs de maisons bois (01 à 35)

Les bonnes adresses de Boisphile – III- Les constructeurs de maisons bois (36 à 55)

Les bonnes adresses
(6)

Les planchers bois
(6)

La maison à ossature bois – MOB
(4)

Le Parquet
(3)

Lexique
(2)

Aménagement des combles
(1)

Habitat durable
(1)

Les panneaux bois
(1)

Les poutres composites
(1)

Pose de carrelage sur plancher bois
(1)

Produits isolants
(1)

Ophi Système – solution industrielle pour la construction durable

Le Site en Bois – Tout sur la filière bois

La filière bois en LOZERE

Le Blog de Pascal Jacob

AFNOR – Association Française de NORmalisation

Forum : Bois.com

CNDB – Bois Construction

CTBA – Centre Technique du Bois et de l’Ameublement

CSTB – Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

FIBC – Fédération Industrie Bois Construction

Voir le profil deBoisphilesur le portail Overblog
Créer un blog gratuit sur Overblog
Top articles
Contact
Signaler un abus
C.G.U.
Rémunération en droits d’auteur
Offre Premium
Cookies et données personnelles

Bienvenue sur le blog de Boisphile,
le Blogdesetpourles vrais amis du bois
Je n’ai jamais rencontré d’homme si ignorant qu’il n’eut quelque chose à m’apprendre(Galilée)
Ce blog, simple et sans prétention, a été créé par un ami du bois pour les amis du
bois.
Il est destiné à un large public : particuliers, bricoleurs ou
professionnels.
Bien que largement inspiré des normes, DTU et autres règles
professionnelles, les documents présentés ici n’ont pas un caractère prescriptif, ni normatif.Ils constituent simplement, pour ceux qui l’utiliseront, un recueild’informations et de conseils ,
permettant de contribuer à la bonne réalisation des ouvrages.  
Je vous souhaite une bonne visite et vous remercie de participer à la vie de ce blog par vos
commentaires.
Pour toute question complémentaire, vous pouvez me contacter sur ma BAL : bois.sansmoderation@wanadoo.fr
Le parquet -Parie II : Le parquet cloué.
Conseils de mise en œuvre des lames à parquets clouées et de leurs supports.

Françoise

20/02/2017 18:43

Bonjour,
Bravo pour votre blog, il est très instructif.
Nous avons un problème particulier. Nous habitons une très vieille maison > 300 ans édifiée certainement directement sur la terre, elle ne dispose pas bien entendu de vide sanitaire et nous habitons un village reconnu pour son sol humide. Nous avons eu d’ailleurs beaucoup de capillarités auxquelles nous sommes venus à bout en posant un maximum de grilles d’aération.
Nous aimerions poser du parquet car malgré une chape de béton dont nous ne connaissons pas l’épaisseur et deux couches de carrelage nous ressentons le froid.
A priori, la seule solution serait une pose sur balourdes mais nous ne pouvons envisager un pare vapeur qui nous ramènerait très certainement des capillarités.
Qu’en pensez-vous ? Votre avis nous serait des plus utiles.
Merci d’avance de prendre un petit moment pour nous répondre
Cordialement
Bonjour BoisPhile,
Bravo pour votre blog et vos sages conseils que vous délivrez sur d’autres forums.
Je m’interroge sur la pose flottante des lambourdes sur solive comme vous le montrez sur votre graphique intitulé « Détail de pose d’un parquet massif cloué sur lambourdes posées sur solives ». C’est une pose qui m’intéresse car elle permet de limiter la transmission des bruits d’impacts entre le parquet et le reste de la structure.
Mais à part votre blog qui en parle, je n’arrive pas à trouver d’autres références sur le sujet. J’ai regardé dans la DTU 51.1, on y parle de lambourdes flottantes sur support plan et continu, mais je n’ai pas trouvé de pose de lambourdes flottantes sur solives.
Faut-il caler les lambourdes pour éviter un décalage de celles-ci ?

Bonjour,

j’aimerais installer un parquet bois brut sur une chape chauffante (tuyaux d’eau basse température noyés dans la chape). Le thermicien m’a dit que c’était possible de faire ainsi à condition que
l’épaisseur du parquet bois brut ne dépasse pas 13mm (pour une question de transfert de température, j’imagine). Mais plus j’en parle autour de moi et plus je me dis que ça va être difficile de
trouver un parquet d’une épaisseur aussi faible. Qu’en pensez-vous ? Merci

christelle

19/08/2014 12:15

Bonjour Boisphile 

 

Merci pour cet excellent article tres instructif. Puis-je vous demander si vous pourriez me recommander un professionnel travaillant sur Paris et qui aurait la meme expertise technique que la
votre ? l artisan parqueteur qui a pose du parquet dans une des chambres de mon appartement a fait un tres mauvais travail ( pose d un parquet chene sur des lambourdes, mais planches qui bougent,
qui craquent…) et cela necessitera peut-etre une depose et une repose. Je vous remercie d avance !

Parquet massif pas cher

19/01/2014 19:57

Excellent article! Merci pour toutes ces informations détaillées!  

epaisseur parquet
Plus de 4 400 projets bois présentés dans le Panorama du CNDB En savoir plus
– Les parquets en bois massif :fabriqués defaçon artisanale ou industrielle, ce sont les parquets les plus durables (jusqu’à100 ans).  Ils offrent un aspectauthentique et un confort incomparable. Les lames sont faites de bois massif, etpeuvent être collées ou clouées. Ces lames sont d’une épaisseur variant de 6 à24 mm, et sont très appréciées pour leur robustesse et leur esthétiquenaturelle. Leur pose demande un peu plus de savoir-faire que celle des lames etpanneaux contrecollés, mais leur solidité et leur esthétique sontsans égal.
– Les lames et les panneaux contrecollés  : fabriqués enusine, ils se composent de plusieurs couches de bois (massive pour la couche deparement d’au moins 2,5 mm, contreplaqué et médium pour les autres couches).Économiques et pratiques, ils peuvent être poncés, vernis et même colorés. Ilssont disponibles en de très nombreuses essences. Cetype de parquet rencontre un franc succès pour safacilité de posesurdifférents supports (telle que de la moquette rase) et lecharme natureldu bois.
Dans quelle pièce de la maison le parquet sera-t-ilposé ? Est-ce une pièce à fort trafic ? Le typed’usagedoit être prisen considération pour chaque volume afin dedéfinirladuretédel’essence envisageable. La dureté des bois s’étend de A à D, c’est-à-dire dumatériau leplus tendreauplus dur .
Dans le cadre d’uneutilisation domestiqueondistingue généralementtrois types d’usage:
– Modéré :ilconcerne les boistendres(classe A) etmi-durs(classe B). Ilest installé dans les pièces defaibles passagesou intermittents(chambres et couloirs sans accès vers l’extérieur).
– Général :lesbois employés sont également de classeA(épaisseur de parement > à4,5 mm) ouB(épaisseur de parement > à 3,2 mm). Ce type de parquetest disposé dans des zones depassage moyen(séjours sans accès versl’extérieur et hall d’entrée d’appartement).
-Elevé :Ce type de parquet concerne les boismi-durs(classe B) etdurs(classe C – épaisseur de parement > à 2,5 mm), les lames ou panneaux declasse B et C représentent généralement le revêtement de sol de zones depassageintense(pièces avec accès sur l’extérieur).
Usage domestiquemodéré.
Zones de passage faible ou intermittent.
Aulne, épicéa, pinsylvestre, sapin
Usage domestiquegénéral.
Zones de passage moyen.
Bouleau, mélèze,merisier, noyer, pin maritime, sipo, teck
Usage domestiqueélevé.
Zones de passage intense.
Hall d’entrée,cuisine, pièces de vie
Afrormasia,angélique, charme, châtaigner, chêne, érable, eucalyptus, frêne, hêtre,iroko, makoré, moabi, movingui, orme
Usage général enlieu public et domestique élevé.
Zones de passage très intense.
Hall de réception,salle polyvalente, bureau collectif…
Cabreuva, doussié,ipé, jatoba, merbau, wengé
Dans toute pose de parquet, il faut toujours prévoir un jeupériphérique, de 5 à 8 mm, sur tout le périmètre de la pièce, afin d’assurer unespace de dilatation entre le mur et les lames que l’on peut masquer par uneplinthe.
– POSER UN PARQUET COLLE : l eparquet colléest directement collé sur le sol après préparation del’ancien support (dans le cas d’une rénovation). Il présente l’avantagede pouvoir être posé sur un ancien revêtement : béton, carrelage, dalles,parquet… Une sous-couche isolante améliorera le confort de la marche. Pourfaciliter l’accrochage et donner plus de souplesse au bois, la colle est étaléesur un support sec, propre et absorbant, appliquée sur toute la surface àl’aide d’une spatule crantée adaptée à la colle.
Astuce depose : ne prenez pas un gros pot, la colle aura perdu de son efficacitéavant que le pot soit vide, même en une journée.
– POSER UN PARQUET FLOTTANT : l e parquet flottantest compatible avec les lames et les parquets contrecollés. Il se présentegénéralement calibré en lames de grandes dimensions et de faible épaisseur quipermettent une pose rapide sur un sol existant et restent d’un entretien trèsfacile. Le parquet flottant s’obtient avec des lames collées les unes auxautres grâce à des rainures et languettes, ce qui convient parfaitement à lapose en appartement. Attention pour avoir l’appellation parquet ce revêtementdoit posséder une partie supérieure, dite de parement, d’au moins 2,5 mm debois noble.
– POSER UN PARQUET CLOUE : l e parquet clouéest fixé à un support dit « lambourdes » desection usuelle de 80 mm x 27 à 34 mm d’épaisseur. Pour améliorer le confortthermique et acoustique, le plan de lambourdage peut être rempli par un isolantfibreux non pulvérulent. Des trois manières de poser un parquet, c’est la poseclouée qui est la plus traditionnelle et qui résiste le mieux au temps
Lechoix d’une finition pour un parquet dépend à la fois de son utilisation futureet de l’aspect recherché. Aujourd’hui il existe un grand nombre de produitsdisponibles permettant de garantir qualité, esthétique, et durabilité à votreparquet. Les produits pouvant être utilisés pour les finitions sont :
– Les teintes : appliquées au contact du bois avant toutesfinitions et de préférence sur les vieux parquets, elles sont destinées àmodifier l’aspect extérieur du parquet. Il existe des produits permettant devieillir l’aspect du parquet. Les teintes sont nécessaires pour obtenir destons soutenus et profonds.
– Les céruses : principalement en usine sur parquetsfinis.
– Les fond-durs (ou sealers) : ce sont des produits depréparation de surfaces destinés notamment à limiter la pénétration des tâches,assurant une fonction de bouche-pores. Ils assurent une optimisation del’accrochage de la finition. A appliquer avant la vitrification oul’encaustiquage.
– Les vernis(vitrificateurs) : ils présentent une grande résistance à l’usure etprotègent efficacement le parquet contre les tâches. Leur durée de vie dépendde l’usage. Il est possible d’utiliser des vernis teintés.
– Les cires et encaustiques : il s’agit de finitionstraditionnelles qui dégagent une odeur appréciée mais qui nécessitent unentretien fréquent et qui sont peu résistantes à l’eau et à l’usure. Il estpossible d’utiliser des cires teintées.
– Les huiles : Modifiées ou végétales, elles confèrent auparquet un aspect mat et naturel. Elles imprègnent profondément les pores dubois et permettent des réparations ponctuelles. Nécessitant un entretien trèsrégulier mais aisé, elles sont recommandées dans les zones à fort trafic.
Attention ! Certains bois changent de couleurs lorsqu’ilssont cirés.L’ormes’assombrit beaucoup alors que le chêne fonce un peulorsqu’il est passé à l’huile. La finition peut changer un parquet, ce qui larend tout aussi délicate que nécessaire. En marron foncé, en noir, en rouge etbien d’autres couleurs, teinter un parquet est idéal pour avoir le sentiment dechanger de décor , pour donner un coup de jeune à votre sol ou lui donnerune finition particulière.
Le parquetest un revêtement qu’il fautsavoir entretenir . Le ponçage, lavitrification, le cirage ou l’huilage sont des étapes indispensables pourgarantir la durée de ce sol.
– Le parquet vitrifié : pour enleverles tâches, un peu d’eau diluée dans du détergent fera largement l’affaire.
Pour enlever les rayures, il faut utiliser une ponceuse à grain fin en ponçanten croix puis repasser une couche de vitrificateur. Pour redonner de l’éclat àun parquet terni par le temps il est conseillé de le frotter avec un chiffonimbibé de polish ou d’un mélange mi-alcool à brûler mi-huile de lin.
– Leparquet ciré :pour un bon entretienil doit être ciré dans son intégralité au minimum deux fois par an, la cired’abeille semble particulièrement efficace. En cas de tache persistante, ilsuffit de passer un peu de cire, teintée à l’endroit abîmé.
-Le parquethuilé :il doitêtre régulièrement dépoussiéré avec un balai à franges humidifié. Il fautrepasser au moins une fois par an une couche d’huile. En cas de salissureextrême lavez votre parquet au savon noir avec une machine à nettoyer les sols
Lancée en juin dernier lors du CIB à Nantes, la marque collective « Parquets de France » a été créée par les fabricants de parquets réunis au sein de l’UFFEP afin d’apporter au consommateur des garanties de qualité.
Pour bénéficier de ce label un parquet (massif ou contrecollé) doit être à 100% fabriqué en France.
La marque impose aux industriels des quantités minimales de bois provenant de France et d’Europe : 90% pour les parquets massifs et 100% pour les contrecollés.
Les approvisionnements doivent provenir de forêts gérées durablement.
L’ambition de cette marque est de développer un marché et des emplois locaux.
Le site webwww.parquetsdefrance.frest en cours de mise en ligne afin d’offrir une information plus large.

epaisseur parquet

Mon compte

SE CONNECTER

Première visite ? Inscrivez-vous

Mon profil
Mes paramètres de compte
Mes commandes

0

Mon panier

Leparquet massifest le plus ancien. Les lames de ce parquet sont enbois massifet s’encastrent les unes dans les autres grâce à un classique système derainures et languettes .La pose, plus complexe ainsi que le prix, d’autant plus élevé que les essences sont nobles, dissuadent de nombreux acheteurs. Le parquet massif a unedurée de vie supérieureau parquet stratifié et au parquet contrecollé.
Leparquet contrecolléest un revêtement de sol en trois couches. Lacouche de parementporte l’essence de bois noble comme du chêne ou du bois exotique. Plus la couche de parement est épaisse, plus vous pouvez rénover votre parquet. Unponçage de parquetpeut facilement enlever2 mm de matière . Ensuite, une couche de bois tendre appeléeâme , absorbe les chocs.Enfin le contre parement, enfibre haute densitéou enaggloméré , fait contact avec le sol. Le parquet contrecollé est un excellent compromis entre le parquet massif et le parquet stratifié.
Leparquet stratifiéest unparquet synthétique . Les lames enfibre dense hydrofuge  ne font que quelques millimètres d’épaisseur, elles sont trèssolideset résistent parfaitement à l’humidité. Les lames du parquet stratifié sontclipsables , pour un assemblage tout en souplesse. La couche de décor porte un motif imitant de manière plus ou moins stylisée lefil du bois . Le tout est protégé par une couche d’usure en résine qui rend le parquet stratifié relativementrésistantmalgré sa faible épaisseur. L’appellation parquet est impropre car ceux-ci n’ont pas la couche de bois réglementaire de 2,5 mm, ce qui proscrit toute rénovation par ponçage. Le choix très vaste et la facilité de pose du parquet stratifié explique son succès jamais démenti.
Le classement UPEC permet d’ évaluer la résistance  d’un parquet aux quatre types d’agressions. L’acronymeUPECsignifie : 
U : usure P : poiçonnement E : eau C : chimique 
Un parquet U2 peut être posé dans unlocal privatif à trafic normal . A mesure que les sollicitations augmentent, choisissez un indice qui peut aller jusqu’à U4. Un « s » signifie que c’est un indice intermédiaire : unparquet U2spar exemple convient pour un local privatif à trafic élevé.
Le poinçonnement mesure larésistanced’un parquet aux objets, posés ou qui tombent. Un parquet P2 est suffisant pour unusage domestique dans une pièce avec peu de passage . Il résiste à de rares déplacements de mobilier ; un parquet P4, lui, est indiqué pour des charges plus lourdes et manipulées régulièrement.
Un parquet E1 convient pour un parquet dans un local sec et nettoyé occasionnellement à l’eau. A contrario, si le parquet se trouve dans une pièce humide et subit deslavages répétésà grandes eaux, tournez-vous vers du E3.
La résistance aux produits chimiques va de C0 pour l’ usage exceptionnel de produits ménagersjusqu’à C3 pour l’utilisation régulière de produits plus agressifs. Est aussi concernée l’exposition à des produits chimiques, des graisses etc.
Le chiffre associé à la lettre indique ledegré de résistance relatif à l’agression . Allant de 1 à 4, plus le chiffre est élevé, plus le parquet est résistant.
Vous souhaitez acheter des matériaux en bois dont l’exploitation respecte l’environnement ou les populations locales : faites confiance auxlabels FSC et PEFC .
FSC, ouConseil de la bonne gestion des forêtsdans la langue de Molière. Cette certification concerne surtout les forêts d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie et s’assure du respect de normes environnementales, sociales et écologiques.
Le label PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières), créé à l’initiative des exploitants forestiers européens, concerne davantage les bois en provenance desforêts européennes et nord-américaines . Moins contraignant que le label FSC, il garantit l’exploitation durable de la forêt.
Une salle de bains est unlieu humide à trafic faibleoù seuls de petits objets sont posés. Un sol de salle de bains nécessite un entretien courant avec des produits ménagers courants. Choisissez donc unparquet classé au minimum U2P2E2C1 . Vous pouvez choisir des essences exotiques en pose collée. Unparquet en teckavec joint « bateau » en polyuréthane est très tendance mais vous pouvez jouer avec les couleurs de l’acacia ou du merbau. Si votre choix se porte sur du parquet stratifié, assurez-vous qu’il soit prévu pour unepièce humide .
Outre l’humidité, un parquet de cuisine subit untrafic plus important , le déplacement de tabourets, des chutes d’ustensiles lourds, desprojections grassesqui impliquent un  nettoyage fréquent . Ainsi, un sol de cuisine classé U3P2E2C2 est recommandé.
Le passage d’un salon nécessitant que de rares nettoyages humides explique unclassement UPEC U2SP2E1C0 , comme pour toutdégagement ,couloirset pièces ayant une porte sur l’extérieur.
Une chambre n’ayant pas de porte sur l’extérieure est a unparquet classé U2P2E1C0 . Les essences européennes sont parfaites dans ces conditions. Et pourquoi ne pas profiter de la résistance et de l’authenticité d’un parquet en chêne ?
Les lames de parquet longues mesurent de180 à 220 cmet sont parfaites pour les grandes pièces. Elles donnent un caractère authentique à unparquet massif .Les lames de parquet courtes vont de30 à 120 cmet peuvent être utilisées dans de petites pièces pour rester à l’échelle ou pour des poses spécifiques – pose enpoint de Hongrie ,pose à bâtons rompus .
L’épaisseur des lames de parquet dépend du type de parquet et de la pose choisie. Un parquet massif posé sur lambourdes fait au moins23 mm d’épaisseur .Un parquet massif en pose collé ou du contrecollé a une épaisseur allant de10 à 15mm . Le stratifié passerait presque pour un maigre avec ses7 à 11 mmd’épaisseur. Pour lesparquets massifs et contrecollés , une épaisseur importante permet d’envisager sereinement une ou plusieurs rénovations.  L’épaisseur est donc un paramètre à ne pas négliger si vous souhaitez garder votre parquet longtemps.
Unparquet clair agrandit une pièce sombreet apporte de la lumière cependant, un parquet trop clair donne un style froid. A mesurer donc avec le décor de la pièce où le parquet est posé.
Un parquet Wengé, trèsmoderne et sombre , peut jouer sur le contraste avec un mur très clair – ne le choisissez pas toutefois trop sombre.
Un parquet en chêne ciré ou un stratifié vieilli peut apporter un  charme rustiqueà votre intérieur. Le parquet vieilli se conjugue avec différents intérieurs.
Le parquet est cloué sur des lambourdes ou des solives. Les lames de parquet sont posées perpendiculairement sur les supports en bois et clouées dedans.Choisissez des lames de parquet épaisses d’au moins 18 mm afin d’obtenir un plancher soutenant. Il s’agit de laméthode traditionnellede pose des parquets massifs.
Leslames sont emboîtées ou colléesles unes aux autres selon le modèle choisi. L’ensemble obtenu repose sur unesous-couche techniquepour améliorer l’ isolation thermique et acoustiquede votre parquet.Si votre sol est sujet auxremontées capillaires , assurez-vous que le parquet choisi soit équipé d’un film polyéthylène. C’est le mode de pose consacré des parquets stratifiés.
 Le parquet est collé sur le support plan. Il peut s’agir d’une chape de béton, d’un sol en contreplaqué ou de panneaux de particules. On parle decollage en pleinsi la colle est étalée à l’aide d’une spatule sur le sol et au cordon si vous utilisez unpistolet à colle . Ce mode de pose convient particulièrement aux lames de parquets fines et courtes. De nombreuses essences exotiques se posent ainsi.
L’entretien est fonction du type de parquet et du résultat escompté.
Unparquet stratifié ou vitrifiéoffre unefinition résistante facile à nettoyer . Un produit spécial sol stratifié est suffisant pour rendre l’éclat de votre parquet.
Un parquet en bois massif peut êtrehuiléouciréeauquel cas il est nécessaire de renouveler l’application d’huile périodiquement – tous les 12 ou 18 mois – ou de l’entretenir avec unsavon spécifique pour le boistypesavon noir .

Aperçu rapide

Parquet Doussie Contrecollé Premier Choix

21€ 90

Ajouter au panier

Aperçu rapide

Parquet Acajou Contrecollé Premier Choix

21€ 90

Ajouter au panier

Aperçu rapide

Parquet contrecollé Tandem Campagnard chêne naturel

17€ 50

Ajouter au panier

Aperçu rapide

Parquet Contrecollé BerryAlloc Majestic Country Chêne Blanc

31€ 92 /m²

Ajouter au panier

© 2017 ManoMano

Plan du site

Conditions générales d’utilisation

Mentions légales

Un projet de bricolage ou de jardinage ? Posez vos questions à la communauté !
Pose flottée ou clouée, le parquet est un revêtement de sol dédié au salon, la chambre, la cuisine etc. Parquet contrecollé, parquet stratifié ou parquet massif, bien le choisir c’est se référer au classement UPEC, à sa couleur et son style. Du parquet pas cher au parquet salle de bains, suivez les conseils du guide !
Fiche écrite par Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, les Yvelines
Intéressé depuis l’enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j’ai profité de l’achat d’un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l’électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l’aide deMadame , des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l’arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !
Faute de place, je n’ai pas d’atelier fixe et certains des outils dont je rêve n’ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j’en connais déjà beaucoup et j’ai un profil technique qui me permettra j’espère de vous guider dans vos choix !
Avez-vous trouvé cette fiche utile ? Oui
Soyez les premiers bricoleurs à recevoir nos promos par email :

epaisseur parquet
Pour tout savoir sur le parquet fabriqué en France, une seule solution : inscrivez-vous à la newsletter du Parquet français.
Selon la norme NF EN 13756 (avril 2003) « Terminologie », le mot « parquet » est le terme réservé à tout revêtement de sol en bois, ou à base de bois, dont la couche d’usure (parement ou élément de parement) affiche au minimum 2,5 mm d’épaisseur afin de permettre des travaux de rénovation.
Par ailleurs, un parquet massif doit afficher une siccité inférieure à 12 % (le plus souvent comprise entre 7 et 11 %) et le parement d’un parquet contrecollé doit être situé entre 5 et 9 %. Ce « degré d’humidité relative » permet de garantir la stabilité du parquet dans le temps dans les caractéristiques normales d’une habitation (température supérieure à 15°C et taux d’humidité ambiant compris entre 40 et 65 %).
Il existe deux grandes familles de parquets :
Epaisseur de 10 à 16 mm, parement en bois massif collé supérieur à 2,5 mm
Lamelles de 8 mm d’épaisseur pré-assemblées
Lamelles de 8 mm d’épaisseur collées sur chants
Panneau massif ou contrecollé à motif
– Colléeou- Clouée sur lambourdes
Le bois présente des propriétés thermiques intéressantes (coefficient de conductivité thermique plutôt faible) en même temps qu’il a une certaine capacité à stocker de la chaleur (capacité thermique) ce qui explique que son contact n’est jamais froid. Les propriétés isolantes d’un parquet dépendent de l’essence et, en grande partie, de la masse volumique (ρ) du bois. Ainsi, plus le bois utilisé est léger, plus le parquet sera bon isolant. Cette correspondance entre masse volumique et capacités isolantes a été établie en termes normatifs, dans le texte NF EN 14342, comme suit :
Conductivité thermique du bois (λ en w / m. K)
Le bois est également un régulateur hygrométrique qui absorbe l’humidité de l’air lorsque celui-ci en est trop chargé ou la restitue lorsque l’air est trop sec. Une qualité plus qu’intéressante car, outre le fait qu’elle participe à l’assainissement de l’air, elle permet aussi un ressenti plus juste de la température ambiante (l’humidité provoquant une sensation de froid). Néanmoins, ce point doit être maîtrisé pour éviter des variations trop importantes qui occasionneraient une déformation du parquet.
La question du confort acoustique d’un parquet entraîne plusieurs réponses, en fonction du contexte. Ainsi, dans le cadre d’un logement neuf, les solutions les plus communes sont la pose d’un parquet sur dalle béton et la pose sur chape avec résilient sur dalle béton.
Dans tous les cas, la performance acoustique devra être comprise entre 17 et 21 dB. Dans le cadre d’une rénovation, par contre, il s’agira de respecter le niveau acoustique initial. Dans certains cas (changement de revêtement pour un parquet), une étude acoustique pourra être nécessaire afin de respecter cette exigence.
Construction neuve : respecter la réglementation acoustique en vigueur (Arrêté du 30 juin 1999 pour les bâtiments d’habitation)
Respecter les exigences réglementaires
Parquet sur chape posée avec résilient sur dalle béton
Possibilité de mettre en œuvre tous les types de parquets
Rénovation, amélioration (habitat ancien) : respecter le niveau acoustique initial
Remplacement d’un parquet à l’identique
Parquet à performance acoustique équivalente
Changement de la moquette ou carrelage ou revêtement de sol plastique, etc …par un parquet
Parquet à performance acoustique équivalente.
Parfois nécessité d’une étude acoustique préalable.
Il est déconseillé de poser un parquet sur une moquette ou revêtement plastique existant.
Pour résumer, la question des risques d’incendie se focalise sur deux thèmes : la résistance au feu (en minutes ou en heures) qui concerne les éléments de construction (structures et parois), et la réaction au feu qui s’intéresse aux matériaux, comme par exemple les revêtements de sols, et mesure le risque de développement d’un incendie. Sur ce dernier point, les parquets présentent globalement un faible risque, variant en fonction de l’épaisseur et du mode de pose. La pose la plus avantageuse ici étant la pose collée.
Il est important de souligner que les euroclasses reposent sur la règle du « 4-2-1″ où le classement réglementaire est déterminé par le type de paroi concernée et le risque qui en découle :
Le parquet français est un revêtement d’exception qui se distingue par des qualités contrôlées. Mais… comment le reconnaître ? Quels repères chercher ? Quelle essence choisir ? Quelle pose privilégier ?
Ce portail de référence accompagne professionnels et particuliers dans leur quête du parquet idéal : beau, adapté à son contexte et réellement durable.
Trois espaces permettent à tout un chacun de trouver les informations indispensables à un choix éclairé.

epaisseur parquet

Restez au courant de nos nouveautés :
Vous hésitez entre un parquet contrecollé et un parquet massif ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls, en magasin, nos conseillers sont très souvent amenés à aider leurs clients à choisir entre ces deux types de parquet. Pour vous éclairer, nous avons réuni les six questions les plus fréquentes sur les différences entre parquet massif et contrecollé, et voici nos réponses.
Le parquet massif est constitué d’une seule essence de bois alors que le parquet contrecollé est constitué de trois couches de bois. La couche supérieure du parquet flottant, c’est à dire la couche visible une fois qu’il est posé, est appelée la couche d’usure ou parement. Elle est faite d’un bois noble : Chêne, Hêtre… Plus cette couche est épaisse, plus le parquet pourra être poncé. La durée de vie d’un parquet contrecollé dépend donc directement de l’épaisseur de sa couche d’usure. En-dessus on retrouve la couche intermédiaire, également appelée âme centrale et la dernière couche : le contreparement.
Avant la pose il est facile de faire la différence entre les deux, mais une fois posés, visuellement, le parquet contrecollé et le parquet massif offrent le même résultat. La grande différence étant la durée de vie : plus la couche d’usure d’un parquet contrecollé est importante, plus sa durée de vie se rapprochera de celle d’un parquet massif.
Pour un parquet contrecollé, deux techniques sont possibles : la pose flottante et la pose collée. Le parquet massif, quant à lui doit être posé collé ou cloué, mais il existe désormais des parquets massifs clipsables avec lesquels la pose flottante est possible.
Dans les deux cas, si vous choisissez une pose collée, il est impératif de faire un ragréage du sol existant avant de poser le parquet.
La pose collée est plus complexe mais elle offre à la pièce des qualités acoustiques supérieures. Lorsque vous marchez sur le parquet, celui-ci absorbe les bruits, alors qu’une pose flottante fait raisonner vos pas. En revanche, la pose collée accentue la propagation des bruits aux pièces inférieures, c’est pour cette raison que certains règlements de copropriété l’interdisent.
La durée de vie d’un parquet contrecollé dépend de l’épaisseur de sa couche d’usure et nous proposons dans nos magasins des parquets dont la couche d’usure est suffisamment épaisse pour résister à de nombreuses années d’utilisation. La couche d’usure du parquet TOP6 est de 6 mm par exemple, cela le rend aussi résistant qu’un parquet massif !
Allez à l’encontre des clichés! Le parquet massif n’est pas forcément plus cher que le contrecollé. Inversement, certains contrecollés se veulent aussi durables que nombre de massifs.
Pour un cœur de gamme, c’est-à-dire pour un produit de qualité, les prix au mètre carré sont à peu près équivalents. Le parquet contrecollé monolame se vend entre 39 € et 69 € / m², tandis vous trouverez des parquets massifs de bonne qualité à 59 € / m². Et pour une pose réalisée par Saint Maclou, il faut compter à partir de 12 € / m² pour un parquet flottant, et 22 € / m² pour le parquet massif. Ces prix ne comprennent pas le ragréage et les produits annexes.
À noter que si vous nous confiez la pose et que votre logement a plus de deux ans, vous pouvez bénéficier de la TVA réduite sur les matériaux et la main d’œuvre. Par exemple, si vous souhaitez refaire le sol de votre chambre de 15 m² avec le parquet contrecollé « Chêne premier verni Royal 139″, le budget sera de 689,85 € (avec la TVA à taux plein incluse) si vous vous chargez de la pose et 764,40 € (avec la TVA à taux réduit incluse) si nous nous en occupons, soit seulement 74,55 € de plus (voir conditions en magasin).
Plus la pièce est fréquentée, plus l’essence choisie doit être dure. La dureté de la fibre est évaluée grâce à l’échelle de Brinell. Elle permet de classer les produits sur une échelle de 1 à 10. À titre d’exemple le Sapin qui est très tendre obtient 1,3. Le Noyer, le Teck et le Chêne entre 3,4 et 4.
Avec respectivement 4,8 et 4,9, les essences d’Érable canadien et de Merbeau sont considérées comme très dures. Enfin, la canne de Bambou utilisée pour notre parquet Bambou Forest bat tous les records avec un score de 9 au test de Brinell !
Pour les pièces d’eau telles que la salle de bains et la cuisine, il faut choisir un parquet massif d’origine exotique comme le Teck ou le Merbau. La canne de Bambou est également adaptée.
Le parquet massif 90 en Merbau est parfaitement adapté à un usage en salle de bain.
Tout dépend de la finition du parquet massif ou du parquet contrecollé.
Un parquet massif ou contrecollé verni s’entretient très facilement avec une serpillière légèrement humidifiée et le Lisabril Nettoyant Protecteur, un produit vendu dans nos magasins qui permet de fortifier le verni à chaque nettoyage.
Enfin, pour faire disparaître les marques d’usure apparues au fil du temps, il faut poncer entièrement le sol et le revernir. Le parquet retrouvera ainsi son éclat des premiers jours.
Pour une finition huilée, il faut utiliser le produit nommé Nettoyant Parquet Huilé, vendu dans les magasins Saint Maclou. Cet entretien régulier doit être accompagné d’un huilage complet du parquet tous les 6 mois avec le produit Huile Entretien (ou plus fréquemment pour une pièce avec beaucoup de passage) afin de garantir un bon niveau de protection du bois.
Pour faire disparaître une rayure ou une tache sur un parquet huilé, il suffit de poncer puis de huiler à nouveau la zone.
Le parquet Contrecollé Maestro Chêne Pur permet une pose flottante en clic, plus rapide et aisée.
Pour découvrir nos parquets massifs et contrecollés, rendez-vous sur saint-maclou.com ou dans votre magasin Saint Maclou.
Parquet MASSIF CLIC, chêne blanc, verni, larg 11,6 cm
Parquet massif MONTGEONT, chêne marron clair, verni, larg 9 cm
Parquet contrecollé STYLE RETRO, chêne blanc, huilé, larg 13,9 cm
Parquet contrecollé WOODLOFT, chêne gris, verni, larg 18,9 cm
Découvrez 172 pages d’idées stylées et de belles réalisations !
Contactez Saint Maclou ou un magasin :
Nos solutions pour vous, les professionnels
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit.

epaisseur parquet

Accueil
Cuisine
Salle de Bains
Salon
Conseils déco
Projets
Aménager & rénover
Jardin, Terrasse
Chambre
Design
Rendez-vous
Maisons de rêve
Petits espaces
Vie pratique
Shopping
Magazines
Immobilier
Vidéos
Blogs

App Mobile

Newsletter

S’abonner à partir de 1 €

Aménager, Rénover

Parquet et sol

Par Marianne Tournier,
publié le

04/10/2011 à 08:15

partages

facebook Partager

Twitter Tweeter

Pinterest Epingler

Mail Envoyer

Whatsapp Whatsapp

? réaction commentaire

partages

facebook

Twitter

Pinterest

Mail

Whatsapp

?
réaction

facebook Partager

Pinterest Epingler

Whatsapp Whatsapp

Parquet massif ou contrecollé, pose flottante, pose collée… Nos conseils pour bien choisir votre parquet.
C’est un fait : les Français aiment le chêne. Parce qu’il évoque le faste des châteaux et les appartements bourgeois du baron Haussmann. Plus sûrement parce qu’il est noble, beau, résistant et produit localement. Il représente 60 % des ventes, alors que les essences exotiques, très tendance il y a quelques années, ne constituent plus aujourd’hui que 4 % du marché. 
Le chêne s’adapte à tous les intérieurs : des plus classiques, lorsqu’il est multifrise (aspect lames étroites), aux plus actuels, quand, en lames larges huilées, il arbore sa belle teinte claire originelle. Car c’est « au naturel » qu’on le préfère désormais, voire teinté de blanc ou de gris, mais avec du caractère : veinage marqué, noeuds apparents, finition brossée et aspect vieilli obtenu en « cassant » les arêtes des lames. Même si la vitrification reste la protection phare, l’huile progresse notablement. Très mate, elle préserve l’aspect duboiset ne nécessite pas, contrairement à la vitrification, de ponçage avant application ou rénovation. 
Bien que les différences soient notables entre un parquet massif et un contrecollé, c’est l’aspect esthétique qui guide désormais le choix. Côté pose, tout est (presque) possible : le massif comme le contrecollé acceptent une pose collée, voire flottante (« Conceptium Silence » de Parqueterie Berrichonne, vendu chez Lapeyre, est un massif conçu pour). Même les prix se rejoignent : un contrecollé de qualité, dont la couche de bois noble mesure plus de 3 mm, est presque au prix du massif. 
Lesparquetscontrecollés sont constitués d’une épaisseur de bois noble ou couche d’usure (2,5 à 6 mm) collée sur un panneau de particules doté, en sous-face, d’une couche de résineux destinée à assurer la stabilité de la lame. C’est cette stabilité qui, associée à un système d’assemblage sans colle (clips), permet une pose flottante.Parce qu’elle est simple et rapide à mettre en oeuvre, cette technique est la plus employée, malgré le phénomène de résonance à la marche qu’elle provoque. Inhérent à tous les sols « flottants », dont lesstratifiés , ce phénomène est toutefois limité par l’intégration d’une sous-couche acoustique, à condition qu’elle soit de qualité. Plus l’épaisseur de bois noble est importante, plus le parquet est cher, mais on pourra aussi le poncer plus souvent (vitrification). 
Même parfaitement sec, le bois demeure « vivant » et susceptible de jouer. C’est pourquoi la pose flottante ne convient pas, sauf adaptation spécifique, aux parquets massifs. Chaque lame de bois doit en effet être fixée, ce que l’on fait par clouage dans le cadre d’une pose sur lambourdes (lames d’au moins 20 mm d’épaisseur) ou par collage. En général, on ne colle que des parquets massifs minces (10 à 15 mm), mais, avec un produit efficace (type « Basicoll STP-850″ de Basin), rien n’empêche de coller des parquets massifs plus épais. Cependant, plus l’épaisseur des lames est importante, moins elles doivent être larges. N’hésitez pas à interroger les spécialistes. Bien sûr, rien n’empêche de coller un parquet contrecollé. 
+
Plus d’actualité sur :Quel parquet choisir ?
Les rangements sur mesure font salon !
Confort et élégance dans ce 2 pièces milanais
Gazon synthétique : ce qu’il faut savoir avant d’acheter
La porte coulissante à galandage : un esprit d’ouverture
Des claustras en veux-tu, en voilà !
5 conseils de pro pour aménager le garage
Recevez trois fois par semaine le meilleur de l’actu déco de Côté Maison
BienvenuePseudo
Vous pouvez commenter en direct.
Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez lacharte des commentaires

epaisseur parquet

Accueil
Cuisine
Salle de Bains
Salon
Conseils déco
Projets
Aménager & rénover
Jardin, Terrasse
Chambre
Design
Rendez-vous
Maisons de rêve
Petits espaces
Vie pratique
Shopping
Magazines
Immobilier
Vidéos
Blogs

App Mobile

Newsletter

S’abonner à partir de 1 €

Aménager, Rénover

Mes envies maison

Par Agnès Denoix-Molina,
publié le

05/11/2014 à 07:00

partages

facebook Partager

Twitter Tweeter

Pinterest Epingler

Mail Envoyer

Whatsapp Whatsapp

? réaction commentaire

partages

facebook

Twitter

Pinterest

Mail

Whatsapp

?
réaction

facebook Partager

Pinterest Epingler

Whatsapp Whatsapp

Pose d’un parquet flottant : les 5 erreurs à éviter
La pose d’unparquet flottant (ou contrecollé) est une tâche à la portée de tous. Cela demande peu de matériel, ne salit pas trop et ne coûte pas cher. Il faut simplement nettoyer et assécher le sol avant de poser sonparquet . Puis, d’installer la couche de flottement du plancher et clipser les lattes de parquet flottant entre elles. Cependant, pour obtenir un résultat satisfaisant et durable, il est impératif d’éviter de commettre certaines erreurs quand on pose du parquet… 
Dans la cuisine, les éclaboussures chaudes et huileuses ou les chutes d’objets vont rapidement dégrader votre parquet qu’il faudra souvent poncer. Hélas, contrairement à unparquet en bois massif , le parquet flottant ne peut pas beaucoup se poncer, car sa couche de bois noble est assez réduite.  
Dans un hall d’entrée, les talons aiguilles et les gravillons vont aussi rayer fréquemment la surface.  
Le parquet flottant convient donc mieux à unechambreou un séjour. Vous pouvez aussi poser du parquet flottant dans une salle de bains, mais la surface doit être adaptée avec une essence telle que le teck ou le merbau qui résistent à l’humidité.  
>> A lire aussi >> Tous nos articles sur leparquet flottant : lequel choisir ?  
Le parquet flottant est devenu un produit très déco, avec une grande richesse de couleurs. Mais dans une chambre d’enfant, le parquet flottant va être mis à rude épreuve ! Certaines essences comme le moabi résistent mieux à l’impact. Optez aussi de préférence pour des bois de plancher flottant clairs ou blanchis et huilés ou alors avec un vernis mat. Les tons foncés (noir, gris, marron) conviennent mieux à une pièce de repos.  
Enfin, n’oubliez pas de vérifier si le plancher flottant présente une étiquette de qualité de l’air A+. C’est mieux pour votre enfant.  
Le plancher flottant nécessite un sol parfaitement plat (pas d’ondulation). Sa triple épaisseur lui confère une grande résistance mécanique et un certain manque de souplesse. N’hésitez pas à demander au maçon une mise à niveau (ragréage). Puis attendez que tout soit parfaitement sec avant de déposer le plancher flottant. Il ne supporte pas l’humidité. 
Faites aussi venir le plombier et l’électricien, pour modifier des canalisations gênantes ou ajouter des prises par exemple, avant de poser la sous-couche et le parquet flottant. Sinon vous risquez de subir de grosses dégradations ensuite ! 
C’est un détail très important. La sous-couche doit protéger de l’humidité (le pare-vapeur est obligatoire), mais aussi isoler d’un point de vue thermique et phonique. Il faudra donc souvent installer 2 sous-couches aux propriétés différentes (1 pare-vapeur et 1 phonique par exemple) ou alors une sous-couche « 2 en 1″. 
Un parquet flottant transmettra aussi plus le bruit qu’un parquet collé, à cause de la lame d’air située dessous : elle facilite la résonance. Au moment de sélectionner la sous-couche, il faudra choisir entre isoler des bruits d’impact (chûtes d’objet) ou isoler des bruits de transmission (bruits dans le logement). Car cela correspond à des sous-couches de conception différente. 
Tous les parquets flottants ne sont pas compatibles avec unchauffage au sol , réversible ou non. Il ne doit pas être trop épais (sinon il isolera trop) et la dimension des lames adaptée (pas trop large). Mieux vaut confier la pose d’un tel parquet flottant à un professionnel, pour ne pas vous tromper. 
+
Plus d’actualité sur :Mes envies rénovation
BienvenuePseudo
Vous pouvez commenter en direct.
Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez lacharte des commentaires
Est-ce qu’on peut le poser directement sur la moquette elle même posée sur un sol BOIS au 1er étage ?

epaisseur parquet
Parquet massif mince à rives plates: 8 ou 10 mm d’épaisseur. Il s’agit de lamelles indépendantes ou pré-assemblées sur un film qui donnent un décor de coupes de pierre, de bâtons rompus, de mosaïque voire de petit Versailles ou autres marqueteries. Chaque élément est assez court, 40cm ou moins dans la plupart des cas ; Parquet massif mince à emboîtement: 14 ou 15 mm. Les lames s’emboîtent alors les unes dans les autres grâce aux rainures et languettes usinées en rives. En massif mince, on peut réaliser un décor de parquet à l’anglaise, de bâtons rompus, de point de Hongrie par exemple ; Parquet traditionnel: épaisseur supérieure à 20 mm. Les lames s’emboîtent également les unes dans les autres pour former des parquets à l’anglaise, bâtons rompus, point de Hongrie ou des décors classiques de type Versailles, Arenberg, Chantilly…
Parquet massif mince à rives plates: 8 ou 10 mm d’épaisseur. Le parquet est collé sur le support, il sera poncé et recevra sa couche de finition sur place ; Parquet massif mince à emboîtement: 14 ou 15 mm. Le parquet est collé sur le support. Il existe des versions finies en usine évitant le travail de ponçagein-situ; Parquet traditionnel: plus de 20 mm. Le parquet traditionnel est cloué. Selon le cas, ce sera sur lambourdes, sur panneaux porteurs, sur solives…  Il existe également des versions finies en usine évitant le travail de ponçage  in-situ .
Durabilité . La couche d’usure des massifs permet plus d’usage que pour bien des parquets contrecollés. Toutefois Bemart Parquets propose des contrecollés à forte couche d’usure   ; Mode de pose . Les bois massifs doivent être attachés au support, certains par collage, d’autres par clouage. Voiricides éléments sur les modes de pose ; Finition . Tous les massifs n’existent pas avec une finition appliquée en usine. Certains devront être finis sur place ; Dimensions . Les bois massifs étant plus sujets à la déformation selon les conditions ambiantes, on trouvera plus facilement de très grandes dimensions de lame en parquet contrecollé. Il existe tout de même des massifs d’une largeur de 20 cm et de plus de 2 m de long !
Essences indigènes et exotiques . Le parquet massif existe en toutes essences : de l’azobé au wengé en passant par le chêne, l’érable, le hêtre et tant d’autres.
Salles de bains . En pièces humides, le parquet massif avec joint polymère d’étanchéité est la bonne solution ; Support discontinu . Si le support est constitué de solives ou d’anciennes lambourdes, le parquet traditionnel massif est la solution évidente… mais il y en a d’autres…
Non . Mais parfois, oui ! Techniquement la production d’un parquet massif nécessite un outil industriel limité, une petite unité artisanale peut fabriquer un excellent produit. Le parquet contrecollé, lui, nécessite un lourd investissement et des techniques sophistiquées. Il y a de nombreux cas où à caractéristiques égales, la version massive est moins coûteuse.
English speakers Ask to speak with Christian
© Copyright C.P. & Bemart. Tous droits réservés.
Bemart Parquets propose de très nombreux parquets massifs, aussi bien en essences indigènes qu’en bois exotiques.
Le parquet massif, c’est bien sûr leparquet traditionnelconnu depuis toujours et dont Bemart est spécialiste.
Le parquet massif, c’est aussi leparquet à coller mince , très durable, qui remplacera une moquette par exemple.
Le terme ‘massif’ vient en opposition de ‘contrecollé’. Les lames ou lamelles sont composées d’une seule pièce de bois, elles ne résultent pas d’un assemblage mais de la simple mise au format souhaité d’une frise de bois.
L’appellation ‘semi-massif’ nous semble trompeuse ou, tout au moins, porteuse de confusion. Le parquet est massif, ou il ne l’est pas.

epaisseur parquet
Dans un article précèdent, nous avons abordé en détail  les caractéristiques du parquet contrecollé . Aujourd’hui c’est au tour du parquet massif d’être à l’honneur.
C’est peut-être l’un des éléments les plus remarquables et appréciés dans un intérieur pour un propriétaire. Intemporel et naturel le parquet massif est Le parquet traditionnel. Il va ajouter de la chaleur et une beauté authentique à l’environnement de votre maison. De par son incroyable résistance et confort qu’il procure, unparquet massifdonnera beaucoup de valeur à votre demeure.
Composition d’un parquet massif – ( Source : Alexanian )
Un bloc de bois est prélevé directement au centre du tronc de l’arbre sélectionné minutieusement afin d’en découper des lames de parquet massif de différentes longueurs et épaisseurs. Ces lames de parquet ne font donc l’objet d’aucun assemblage. Elles sont composées d’une seule et mêmeessence de boisnoble. Du fait de leur caractère entièrement naturel, vous ne retrouverez jamais deux lames parfaitement identiques : chacune possédera son propre dessin, constitué de veinures et de nœuds qui feront tout le charme du parquet.
Une fois découpées, les lames sont traitées puis séchées afin de permettre sa conservation selon le taux d’humidité et la fréquence du trafic de la zone dans laquelle elles seront posées. Ce traitement peut prendre la forme d’une application sur la surface du plancher, d’une huile, d’un vitrificateur, ainsi que d’autres  finitions de parquetqui viendront mettre en valeur le bois, tel qu’un bossage ou un sablage. A contrario, vous pouvez retrouver également duparquet en chêne massif brutqui n’aura pas fait l’objet de finitions préalables : ce sera à vous, ou à un professionnel, de le personnaliser suivant vos goûts.
Même si une lame de parquet massif est constituée d’une seule et même essence de bois, elle n’en possède pas moins une couche d’usure. Sur un parquet massif, on appelle couche d’usure la partie du bois se situant au-dessus du système d’emboîtement permettant aux lames de se fixer entre elles. Le parquet pourra être poncé autant de fois que lui permet l’épaisseur de sa couche d’usure.
Le parquet massif offre différentes possibilités de pose suivant l’épaisseur de la lame :
C’est ce que l’on appel en général le parquet traditionnel. Il faut le clouer surlambourdes . Celles-ci doivent elles-mêmes être clouées ou vissées sur dessolivesou bien fixées avec du ciment si votre sol est en béton. Sa couche d’usure est comprise entre 6 et 7 mm. Pour une meilleure isolation n’hésitez pas à rajouter de la laine de verre entre les lambourdes.
Ce parquet massif, d’une épaisseur plus fine, est adapté aux sols chauffant et convient à une pose collée. Sa couche d’usure est comprise entre 4 et 5 mm. Pourcoller un parquetmassifvous devez vous assurer que la surface d’accueil soit bien plane. Vous pouvez utiliser un produit de ragréage pour rendre votre sol plus lisse. Si vous habitez un immeuble, mettez une couche d’isolant sur le sol avant la pose pour amortir le bruit des ondes de chocs de vos pas sur le bois du parquet.
Une pose collée est parfaitement adaptée à l’épaisseur fine de ce type de parquet massif. Il existe également une nouvelle technologie qui permet de bloquer les lames de bois massif entre elles grâce à un système de clips en aluminium. Sa couche d’usure est comprise entre 1 et 3 mm.
Autant que l’épaisseur, la longueur et la largeur des lames du parquet massif, comme celles duparquet contrecollé , sont des éléments importants à prendre en compte. Ce sont des variables qui joueront sur l’esthétique générale de votre plancher.
La largeur d’une lame extra large peut est comprise entre 150 et 250 mm. Elles offrent une perspective incomparable aux pièces dans lesquelles elles sont posées. Elles sont particulièrement bien adaptées aux grandes superficies. Cette largeur de lame permet de se rendre compte de toute la beauté naturelle du bois : l’aspect de surface tel que le brossage, les couleurs et les veinures ressortent de manière sublime. La contemplation presque envoûtante d’un tel parquet rappelle la manière dont on peut observer, pendant des heures, la flamme dansante d’un feu de cheminée.
Parquet massif Chêne résidence – 20*180 mm – ( Source : CarréSol )
La largeur des lames médium peut s’étendre jusqu’à 120 mm. Leur apparence, plus classique, est adaptée aussi bien au petites qu’aux grandes surfaces. Elles sont parfaites pour offrir un rendu traditionnel à votre intérieur.
Parquet Massif Chêne Village – 14*90 mm – ( Source : CarréSol )
Un parquet massif présentant des lames longueurs variables est appelé «  à l’anglaise  ». Ce type de motif de pose offre une ambiance rythmée et casse l’austérité d’une décoration trop carrée et millimétrée par l’irrégularité de la longueur des lames. C’est un bon moyen pour jouer sur les contrastes des formes.
Les lames de longueurs fixes créent une dynamique dans l’espace de vos pièces. Leurs longueurs fixes permettent de créer des motifs raffinés et élégants. Parmi ces motifs nous pouvons citer par exemple leparquet à bâtons rompusou encore leparquet point de Hongrie .
Point de Hongrie Massif Chêne Verni Satiné – ( Source : CarréSol )
Un parquet massif peut se présenter également sous la forme de panneaux qui sont composés de lames de différentes tailles formant des motifs remarquables. Ladalle de Versailles , majestueuse et sublimement ouvragée, en est un bon exemple.
Dalle de Versailles Massif Chêne Alma – ( Source : CarreSol)

epaisseur parquet
Une fois posé,  la différence d’aspect visuel entre un  parquet contrecollé  et un  parquet massifest difficile à distinguer.  Même l’œil exercé d’un expert peut s’y tromper. Si ces deux types de revêtements de sol apportent de la chaleur, du caractère et de la valeur à votre intérieur, ils possèdent néanmoins des caractéristiques très différentes.
Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur les spécificités du parquet contrecollé. À l’origine, ce type de revêtement a été conçu pour se poser sur le sol du premier étage d’une maison construite sur une dalle de béton ou dans un sous-sol. Mais la technologie utilisée lors de la fabrication d’un parquet contrecollé, et des éléments qui le composent, s’est considérablement améliorée au cours des vingts dernières années. À présent, ce produit peut être posé presque partout, y compris dans les endroits où vous pouvez vous attendre à retrouver un parquet massif.
Composition d’un parquet contrecollé – ( Source : jfjwoodflooring )
Cette photo montre une coupe transversale d’unparquet contrecollé . Alors que le parquet massif est composé essentiellement d’une seule essence de bois, le parquet contrecollé se différencie par ses trois couches d’épaisseur. Son épaisseur totale varie en général de 10 à 24 mm.
La couche supérieure, qui est la face visible du parquet contrecollé une fois posé, est un placage de bois noble appelé égalementcouche d’usureou parement. Plus épais sera la couche d’usure, plus le parquet pourra être poncé et rénové dans la limite de l’épaisseur de cette première couche. Sa durée de vie réside donc en partie dans l’épaisseur du parement qui peut varier de 2.5 à 6 mm.
Les sous-couches sont importantes et jouent également un rôle dans la qualité du parquet contrecollé. Ces sous-couches sont constituées de deux parties. L’une s’appelle le contre-parement et l’autre l’âme centrale. Cette dernière est comprise entre la couche d’usure et le contre-parement. Ces sous-couches sont généralement constituées de bois composite.
Lorsque vous recherchez à investir dans un parquet contrecollé, prêtez autant attention à la façon dont il est constitué à l’intérieur qu’à l’aspect de sa première couche visible.
Parquet contrecollé Chêne Javeline : épaisseur totale : 16 mm dont 4.5 mm de bois noble. ( Source : CarreSol)
Avant toute chose et compte tenu des propriétés isolantes du parquet, notez que si vous désirez installer un parquet contrecollé sur un sol chauffant, il est conseillé que son épaisseur totale n’excède pas 15 mm .
Pour un maximum de confort acoustique et thermique, un parquet contrecollé peut être cloués surlambourdes . Pensez à disposer préalablement un isolant entre les lames du parquet et le sol. Cependant,clouer un parquetest un travail technique qu’il vaut mieux laisser aux professionnels. Notez également que la disposition des lambourdes entraînera automatique une surélévation du niveau de votre futur sol.
Le parquet contrecollé peut être également collé au sol.Coller un parquetcontrecollé peut être entrepris par vous-même pourvu que vous ayez un peu d’expérience en bricolage. Un pose collé à l’avantage d’amortir le bruit des chocs et donc ceux de vos pas sur le parquet, limitant ainsi la résonance des impactes.
Certains parquets contrecollés utilisent un système de fixation à languette et rainure de pointe qui verrouille et clips les lames du parquet entre elles. Ces planchers, généralement appelés «  parquet flottant «    , peuvent être placés sur une sous – couche de liège, une moquette ou directement sur ​​un vieux plancher. La pose flottante est adaptée au parquet contrecollé dont la couche d’usure est d’au moins de 2.5 mm d’épaisseur. Bien que cela nécessite une certaine habileté, le parquet flottant est le plus facile à installer.
Pose d’un parquet contrecollé à clipser – ( Source : Builddirect)
Choisir un parquet contrecollé de qualité vous garantira la présence d’un revêtement de sol stable qui se voudra aussi durable qu’un parquet massif. Par conséquent, et contrairement aux idées reçues, un parquet contrecollé ne sera pas forcément moins cher qu’un parquet massif.
Également, les caractéristiques de l’ essence de boiset de safinitionqui composent la couche supérieure joueront sur la longévité et la résilience du parquet. La couche visible étant constituée de bois noble, vous aurez donc un large choix d’essences de bois à votre disposition : du classique au chêne à l’essence exotique comme le teck. Et compte tenu du caractère naturel de la première couche, elle doit être protégée par une finition telle que l’ huile pour parquetqui viendra alimenter le bois et le protéger en profondeur tout en ravivant ses couleurs.
Parquet contrecollé dans une belle maison d’architecte de st-remy-de-provence
Le parquet contrecollé Chêne Nebraska – épaisseur totale : 15 mm dont 4 mm de bois noble- ( Source : CarreSol)

epaisseur parquet

Moteur de recherche

Rechercher

S’inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Mélanie Layec ,Mis à jour le  06/11/08 16:10
Linternaute.com

Sondage

Avez-vous déjà eu des problèmes de voisinage ?

Oui

Non

Tous les sondages

Actualités|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Présidentielle 2017|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Vacances scolaires|
Avant de faire votre choix parmi les différents types de parquets, découvrez les caractéristiques de chacun. Recherchez-vous l’authenticité duparqueten bois massif, la résistance du contrecollé, ou la facilité du stratifié ?
Le parquet en bois massif est celui que l’on trouvait historiquement dans les intérieurs bourgeois. Certains d’entre eux ont même résisté jusqu’à aujourd’hui et apportent un cachet indéniable aux immeubles qui les abritent. En faisant le choix du traditionnel bois massif pour votre parquet, vous pouvez en effet espérerle conserver au moins 100 ans  ! Mais ce type de parquet accuse aujourd’hui le coup face au contrecollé : il ne représente plus que30% du marchéenviron (si l’on exclut les stratifiés).
Les lames de parquet en bois massif sont usinées à partir d’ une seule frise de bois , c’est-à-dire une seule planche étroite servant à cette fabrication. C’est la raison pour laquelle le parquet massif « travaille » plus que les autres types de parquet : ilse dilate et se rétracte en fonction de la température et de l’hygrométriede la pièce où il se trouve. Pour avoir un parquet massif dans une pièce d’eau, il faut donc choisir une essence exotique imputrescible qui résistera bien à l’eau, comme le teck. Mais ce type d’essence est beaucoup plus cher.
Si l’épaisseur des lames de parquet est suffisante (au moins 20 mm), on peut leclouersur des lambourdes. Cela constitue la technique traditionnelle de pose du parquet massif. Mais on peut également lecoller .
Le parquet massif peut être vendubrut de rabotage . Dans ce cas, il faudra prévoir de leponcer , puis le huiler, cirer ouvitrifier . On trouve également du parquet massifpré-poncé , oufini en usine , ayant éventuellement subi une préparation pour lui donner un effet vieilli ou teinté par exemple.
Le parquet contrecollé est constitué de trois couches. Lacouche supérieure est faite d’une essence noble , qui donnera au parquet son aspect. On l’appelle  » couche d’usure « , ou parement, car c’est elle qui sera poncée pour entretenir le parquet en cas d’usure. Elle doit faire au moins 2,5 mm d’épaisseur. Les deux couches suivantes sont fabriquées avec des dérivés de bois.
Les parquets contrecollés sont souvent traités en usine et nenécessitent généralement aucun traitement après la pose . Ils sont fréquemment vendus avec une finition vitrifiée, qui facilite leur entretien. Leur fabrication industrielle permet d’offrir une largevariété de stylesavec toutes les essences disponibles.
Côté travaux, l’aspect pratique et économique de lapose flottantela fait souvent préférer aux autres techniques. Mais le parquet contrecollé peut également êtrecloué , ce qui est rare,   oucollé . Il faut notamment opter pour la pose collée si l’on dispose d’un chauffage par le sol. Cette technique de pose garantit également un parquet plus silencieux.
Si la durée de vie d’un parquet contrecollé est plus courte que celle d’un parquet massif, vous pouvez tout de même espérer le garder au moins50 ans . Ce type de parquet présente en outre l’avantage de mieux résister à l’humidité que le parquet massif, en se dilatant moins.
Contrairement aux deux types de parquet précédents, le   parement du stratifié n’est pas en bois. Il est composé d’uneimitation bois sur papier, recouverte d’une couche de résine, collée sur un support aggloméré ou medium . L’imitation bois est faite de reproductions de motifs dont la diversité offre aujourd’hui un aspect irrégulier proche de la réalité.
Les lames de stratifié sont généralement degrande dimension(20×120 cm) et de faible épaisseur (6 mm). On en trouve dans desstyles et des couleurs très variés , ne nécessitant pas de traitement après la pose.
La pose du revêtement stratifié se fait toujours flottante, ce qui présente l’avantage d’être facile et rapide.
Grâce à sonprixtrès abordable et son côté pratique, ce type de revêtement estde plus en plus répandu . Facile à entretenir, il résistera cependant moins bien dans le temps que les parquets massifs et contrecollés, notamment aux endroits de passage. Il ne sera alors pas possible de le rénover.
Une classification commune à de nombreux revêtements de sol (parquets, carrelage, etc.) permet d’évaluer la solidité du produit. Il s’agit de l’ UPEC , où le U fait référence à l’ »usage », le P au « poinçonnement » (impacts), le E à la « résistance à l’eau et à l’humidité », le C à la « résistance aux produits chimiques et d’entretien ». A chaque lettre est associée une note entre 0 et 4.
Vous aimez nos articles ?
Recevez-les en premier !

epaisseur parquet

Conseils pour vos parquets

La pose collée du parquet

La préparation des supports, particulièrement importante pour les parquets collés, implique que le support soit plan propre, sain, sec et solide.
Dans le cas d’un parquet collé, pour contrôler la qualité d’absorption du support, le parqueteur peut effectuer le « test de la goutte d’eau » : une goutte d’eau déposée sur le support doit disparaître au bout d’environ 1 minute quant le support est normalement absorbant (plus rapidement si le support est trop poreux, plus lentement si le support est fermé).
La pose collée en plein est indiquée pour tous les types de parquet : mosaïque, planchettes, lamelles sur chant, bois de bout, rainures et languettes. Dans ce dernier cas, il ne faut pas encoller les rainures et languettes. Le support doit être parfaitement plan, sec et dépoussiéré. L’application de la colle s’effectue sur le support au moyen d’une spatule crantée de 4 mm x 4 mm. Progressez par tranches successives d’une trentaine de centimètres de largeur. Le parquet est ensuite appliqué sur la colle et marouflé s’il s’agit d’un massif brut. Pour les colles vinyliques pâteuses, il est possible d’encoller les lames au lieu du support en réalisant des plots de 5 cm tous les 10 à 15 cm, côté contreparement, avant de les mettre en place. Dans tous les cas de pose collée, il est important de respecter un jeu périphérique le long des parois. Le départ et la progression sont les mêmes que pour la pose flottante. Respectez le temps d’application de la colle. Ne retirez les cales qu’après séchage de la colle. Le raccordement au seuil peut s’effectuer avec une ou plusieurs lames de parquet ou avec une barre de seuil. Laissez sécher complètement la colle, soit une semaine au minimum, avant tous les autres travaux (ponçage, finition, etc.). Ne bâchez pas le sol, par exemple pour peindre le plafond, sinon le parquet pourrait gonfler.
Cette méthode est utilisée pour les parquets à rainures et languettes. Elle permet le rattrapage des légers défauts de planéité et peut s’effectuer sur tous les types de support (chape plane, carrelage, plancher bois ou métal.). Elle améliore l’isolation acoustique et atténue la réverbération des bruits d’impacts. Le jeu périphérique est toujours indispensable. Les cordons continus de colle, d’un diamètre de 6 mm, sont espacés de 10 à 15 cm. On écrase les cordons en pressant les lames, jusqu’à ce qu’ils atteignent 1 à 2 mm d’épaisseur. Les plinthes devront éviter tout contact avec le parquet. Le collage au cordon peut même être utilisé pour la pose de parquets flottants ou stratifiés. Dans ce cas, les lames d’une épaisseur inférieure à 10 mm seront collées entre elles au niveau des rainures et languettes.
Un parquet ne peut être posé que sur un sol chauffant à basse température (surface inférieur à 28°C). Un sol chauffant doit transmettre sa chaleur à la pièce. Pour assurer correctement cette fonction, la résistance thermique du revêtement de sol doit être inférieur à 0,15 m².°C/W. De nombreux parquets massifs et contrecollés (graphe ) peuvent être employés, même avec une sous-couche.
Pour obtenir une efficacité optimum, sélectionnez des parquets minces :
Les parquets collés en plein apportent la résistance thermique la plus faible. Les parquets collés sur cordon, les parquets posés flottants et les parquets cloués ont généralement une résistance thermique trop forte. Les parquets collés en plein ont la meilleure résistance aux sollicitations. Celles-ci proviennent des variations d’humidité du bois lorsque le sol chauffant est en fonctionnement. Les parquets en bois debout ne sont pas adaptés aux sols chauffants, car leurs variations dimensionnelles sont nettement plus importantes que les autres types de parquet. Vérifiez toujours auprès du fabricant que le parquet et son mode de pose sont compatibles avec un sol chauffant.
En plus des précautions de pose de parquets collés, les règles suivantes doivent être respectées :

epaisseur parquet

SCIERIE DE BUCHERES

Route de Verrieres
10800 Buchères

Tel : 03.25.41.88.02
Fax: 03.25.41.82.31
Email:contact@scieriedebucheres.com
Horaires bureau :
du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

Parquet brut de finition à finir sur site une fois le parquet posé (voir huiles et vitrificateurs)
Le chanfrein est esthétique il forme un petit joint creux entre les lames
Sans chanfreins : préponcé en usine mais nécessite un léger ponçage  après pose, afin d’atténuer  les éventuels désaffleurs entre les lames.
Pose collée (parquet 14mm ou 22mm d’épaisseur) :
Supports possibles :Dalle béton, dalle bois aggloméré, carrelage, plancher ou tout autre support résistant à l’arrachement.Préparation du support : Les supports doivent être propres, secs et exempts de graisse ou de poussière Le dallage ou le plancher ne doit pas être susceptible d’exposer le parquet à des remontées ou des infiltrations d’humidité sous quelque forme que ce soit. Ne pas travailler au-dessous de 15 °C ni à une humidité relative supérieure à 65 %.Si nécessaire, chauffer et ventiler la pièce. Le défaut de planéité toléré est de 5 mm au maximum sous la règle de 2 m.L’humidité relative du support doit être au maximum de 3 % pour une chape en béton et de 0,5 % pour une chape en anhydrite.Sur sols chauffants : le chauffage aura dû fonctionner 3 semaines et être arrêté 48 h avant la pose.Ensuite, il faudra attendre un minimum de 7 jours avant de le remettre en marche progressivement.Pour les sols chauffants, la largeur des lames ne peut excéder 120mmMise en œuvre : Étaler la colle au moyen d’une spatule crantée.Poser le parquet sur le lit de colle encore humide, exercer un marouflage suffisant pour assurer un contact parfait.Respecter un jeu de dilatation de 10 mm tout autour de la pièce. 
Préambule   :  Nous préconisons la pose vissée plutôt que la solution clouée en raison de la facilité et la rapidité de mise en œuvre (la vis pénétrant aisément et complètement dans la lame sans gêne pour la pose de la lame suivante).Par ailleurs, le fait de visser limite considérablement les grincements du parquet. Support :  Lambourdes, solives, ancien plancher ou parquet (pose des nouvelles lames de parquet perpendiculairement au sens des lames de l’ancien parquet).
Nature du support :La pose de parquet  vissé ou cloué s’effectue sur des lambourdes, ou directement sur les solives (pour un étage). Sur une dalle de béton, les lambourdes seront positionnées en fonction du sens des lames, c’est-à-dire perpendiculairement. Comptez 40 cm d’espacement entre chaque pièce de bois et 2 cm entre le mur et la dernière lambourde.
Mise en œuvre (pose à l’anglaise)   :
 Débutez la pose le long du mur en alignant une rangée de lames perpendiculaires aux lambourdes, rainure coté mur. Insérez une cale de 8 à 10 mm entre le mur et la lame tout les 30 cm. Cet espace de dilatation du bois sera masqué par une plinthe ou quart de rond.L’encastrage des lames est facilité par l’usage d’un maillet en bois. Une fois la lame emboîtée dans la précédente, clouez ou vissez la lame à la lambourde en enfonçant le clou ou la vis en biais juste au dessus de la languette.La tête du clou ou de la vis doit être bien enfoncée sous la surface du bois.D’une rangée à l’autre, décalez-le joint d’environ 15 cm. Arrivé à la dernière rangée, découpez la lame en fonction de l’espace disponible en prenant soin de laisser 5 mm de jeu.
La scierie de Buchères propose des largeurs de :
60, 80, 100, 120, 140, 160 mm en 14mm d’epaisseur
60, 80, 100, 120, 140, 160, 180, et 200 mm en 22mm d’epaisseur
Un parquet brossé, plus irrégulières les veines tendres du bois sont « creusées » avec une grosse brosse métallique.
Un parquet non brossé la surface est plane le parquet est juste poncé.
La scierie de Buchères vous propose la gamme d’huiles cire Blanchon, les huiles environnement blanchon, et les huiles écologiques Rubio.
La scierie de Buchères vous propose la gamme vitrificateur Blanchon
32mm ou 42mm selon le rendu esthétique souhaité
Il n’a pas de dimension particulière nous réalisons du sur-mesure
Les lames de parquet sont préparées pour 70% de la surface entre 1.00 et 2.00m, toutes longueurs mélangées et 30% entre 0.50 et 1.00m toutes longueurs mélangées.
La finition brut de sciage est une étape supplémentaire qui est réalisée lorsque le parquet est fini, poncé.
Le brut de sciage signifie que la lame sort directement d’usine sans être retravaillée  (raboté, poncé).
Avec une machine prévue à cet effet, la lame de parquet est retravaillée en surface de façon à donner l’impression de ne pas avoir été usiné.
La finition brossée est une étape supplémentaire qui est réalisée lorsque le parquet est fini, poncé.
Avec une machine prévue à cet effet (une grosse brosse métallique), la lame de parquet est retravaillée en surface de façon à creuser les veines tendres du bois.
Le but de cette opération est de structurer la lame de parquet afin de donner un effet « cérusé » au parquet.
Toutes les lames de parquet  sont  finies poncées d’usine au grain de 120.
Il n’y a donc pas besoin de re-poncer une fois posé, à l’exception du parquet sans chanfrein qu’il faut re-poncer pour effacer les petites irrégularités d’épaisseur liées à la pose.
Les lambourdes que nous vendons sont en chêne sec brut ou rabotée selon vos besoins.

epaisseur parquet

Classe A : Aulne, Epicéa, Pin sylvestre, Sapin.
Classe B : Bouleau, Bossé, Châtaigner, Mélèze, Merisier, Noyer, Pin maritime, Sipo, Teck.
Classe C : Acacia, Afrormosia, Charme,Chêne , Erable, Eucalyptus, Frêne, Hêtre Iroko, Makoré, Mansonia, Moabi, Movingui, Mutenye, Orme, Padouk, Zébrano.
Classe D : Amarante, Angélique, Cabreuva, Doussié, Ebène, Ipé, Jatoba,Merbau , Wengé, Palissandre,

Sapin : 1.5
Pin : 2.0
Châtaignier : 2.3
Merisier : 3.0
Chêne : 3.4
Frêne : 3.5
Iroko : 3.5
Teck : 3.5
Afrormosia : 3.7
Padouk : 3.8
Doussié : 4.0
Angélique : 4.0
Moabi – Kempas : 4.0
Mutenye : 4.0
Merbau : 4.1
Wengé : 4.2
Jatoba : 4.4
Erable Canadien : 4.8
Ipé – Bata : 5.9 

Il n’y a pas d’article dans votre panier.
Au-delà de l’esthétique, il existe de nombreux critères à intégrer pour bienchoisir un parquet , principalement son usage, en fonction des espaces à parqueter.
Il faut avant toutchoisir son parqueten fonction du type de bâtiment (maison, appartement, bureau, ateliers …) dans lequel il sera posé.
Vous avez l’embarras du choix pour les chambres, le couloir, la cuisine ou les pièces de vies.
Pour unparquet de salle de bainset les extérieurs, choisissez desparquets à bois duret résistant à l’humidité ( bois tropicauxou traités).
Pour une salle de sport, nous vous conseillons duparquet massifd’épaisseur 23 mm enpose clouée sur lambourdes .
Les pièces à fort trafic (hall, magasin, entrées…) nécessitent des parquets tels que leslames sur chants , desparquets pavésenbois de boutou des parquets densifiés. Ces revêtements sont recommandés pour leur résistance à l’abrasion et au poinçonnement.
Pour vous permettre de mieuxchoisir votre parquet , les professionnels ont établi, une classification d’usage des parquets, conforme à la norme européenne. Ce classement intègre l’épaisseur de la couche d’usure et l’essence du parement du parquet.
21 : Usage domestique modéré. Zones de passage faible ou intermittent.
 Ex : Chambres et couloirs d’habitation sans accès sur l’extérieur.
22 : Usage domestique général. Zones de passage moyen. 
 Ex : Séjours et hall d’entrée d’appartement sans accès vers l’extérieur.
23 : Usage domestique élevé. Zones de passage intense. 
Ex : Pièces avec accès vers l’extérieur ou avec usage professionnel.
31 : Usage commercial modéré. Zones de passage faible ou intermittent. 
Ex : Bureaux individuels, chambres d’hôtels.
32 : Usage commercial général. Zones de passage moyen.
 Ex : Bibliothèque, lieux de culte, boutique à l’étage ou sans accès vers l’extérieur, salles de conférences.
33 : Usage commercial élevé. Zones de passage intense.
 Ex : Salles d’attente d’aéroport, boutiques avec accès direct sur l’extérieur, discothèque hors piste de danse, amphithéâtre, escaliers.
34 : Usage commercial très élevé. Zones de passage très intense.Ex : Salles polyvalentes, restaurants d’entreprise, aérogares, salles de classe avec accès direct vers l’extérieur.
41 : Usage industriel modéré. Zones où le travail est essentiellement sédentaire avec utilisation occasionnelle de véhicules légers. Ex : ateliers d’usine.
Source : Union Française des Fabricants et entrepreneurs de parquet.
Il est primordial de bien connaître ladureté du boisqui compose votre parquet. Cette donnée vous permettra de choisir celui-ci en fonction de l’environnement de la pièce à parqueter.
Ladureté Brinellse calcule en mesurant de la profondeur de l’empreinte laissée dans le bois par une bille en matériau dur (en général de l’acier). Plus le nombre est élevé plus le bois est résistant et dur.
Le site de vente en ligne de l’enseigne PARQUETERIE, présente une sélection de revêtements de sols d’exceptions. Vous y découvrirez denombreusespromotionssur des parquets et solsdécoratifs de styles, alliant qualité et simplicité :parquet contrecollé ,parquet en bois massif ,parquet pour la salle de bains ,terrasse en boisetsol stratifié.Denombreuses essences disponibles :Acacia ,Afrormosia ,Amarante ,Chêne ,Doussié ,Erable ,Frêne ,Ipé ,Iroko ,Jatoba ,Noyer ,Palissandre ,Teck ,Wengéet bien d’autres encore. Nous vous proposons également de nombreusespromotionsetdestockagesde parquets.